Des forces spéciales algériennes en Libye ?


Des opérations contre les groupes armés terroristes en sont menées par des forces spéciales américaines, françaises et algériennes depuis quelques semaines.

L’objectif des cette offensive internationale contre les réseaux d’Al Qaida au Maghreb Islamique(AQMI) dans les régions du Sud de la est intervenue au lendemain de la dégradation soudaine de la situation sécuritaire dans ce pays.

L’information a été révélée par le le quotidien britannique The Times en citant Olivier Guitta, le directeur de recherches du groupe de réflexion basé à Londres, « The Henry Jackson Society ».

La cible principale des forces spéciales engagées dans ces opérations est  le chef terroriste algérien, Mokhtar Belmokhtar alias le borgne désigné comme un des émirs les plus influents dans cette région.

En plus de la destruction des caches où est dissimulé l’arsenal de guerre et des camps d’entraînement ainsi que la neutralisation des moyens de communication des groupes armés terroristes sévissant en Libye.

De son côté, le quotidien El Watan, dans son édition de ce vendredi citant des sources sécuritaires algériennes, fait état de l’envoi de 3.500 paras (effectif d’un régiment complet) et du déploiement d’un groupe de soutien et d’appui logistique de 1.500 hommes  de l’autre côté de la frontière libyenne.

Alors qu’une autre source diplomatique citée par le même journal parle de déploiement d’importants moyens aériens, avions de transport, chasseurs, bombardiers, hélicoptères de transport et d’attaque, appareils de reconnaissance et , qui opèreraient même dans le ciel libyen.

Il est à rappeler que l’appui de l’Algérie à son voisin libyen dans sa guerre contre le terrorisme a été réaffirmé la semaine dernière par le chef de la diplomatie Ramtane Lamamra.

Mieux encore, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali Cherif avait même réagi à certaines informations rapportées par la  presse au sujet d’une déclaration attribuée à Lamamra dans laquelle il aurait  affirmé que l’Algérie n’avait aucun contact avec le général libyen Khalifa Haftar en précisant que Lamamra  » n’a ni confirmé, ni infirmé » l’existence de contacts avec le général Khalifa Haftar lors de la conférence de presse animée en marge de de la séance d’ouverture  de la 17ème conférence ministérielle du Mouvement des Non-Alignés au niveau  des Haut fonctionnaires.

Lire aussi

Des forces spéciales américaines, françaises et algériennes envoyées en Libye ? (The Times)

L'armée algérienne intervient dans l'Ouest libyen

Moscou avertit Alger : Un vaste complot se dessine contre l’Algérie

AQMI tente de se redéployer vers l’Algérie et le Sahara occidental

__________________________________________________________

Source(s) : Algérie1 / Par Mourad Arbani, le 06.06.2014

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire