Des élèves chinois forcés à assembler la PlayStation 4… pour valider leurs diplômes !


La société taïwanaise Foxconn vient d’être épinglée pour ne pas avoir respecté les conditions de travail de certains de ses travailleurs stagiaires. Une nouvelle affaire qui viendrait à nouveau entacher un prestataire de quelques unes des plus grandes firmes électroniques au monde.

Les faits ont été reconnus par Foxconn : des élèves stagiaires de l’université technologique de Xian auraient effectivement dû travailler en dehors de leurs horaires normaux, en heures supplémentaires, de jour comme de nuit.

La presse chinoise aurait cette fois révélé l’affaire, vite confirmée par un communiqué de Foxconn qui précise que des mesures étaient prises pour remédier à cette situation.

« Des actions immédiates ont été entreprises pour que ce campus soient conformes à notre éthique et à nos règles interdisant les heures supplémentaires et le travail de nuit aux stagiaires, même si ce genre de travail ne résulte que du volontariat, et nous avons rappelé à nos stagiaires leur droit de mettre fin à leur stage à n’importe quel moment. – Foxconn »

Un énième du non respect des conditions de travail vient donc de frapper Foxconn, qui fournit les groupes tels que Sony, Nokia ou encore Apple.

Comme si cela ne suffisait pas, en plus de bafouer les droits de ces travailleurs, le chantage aurait été utilisé pour « motiver » les plus récalcitrants des élèves employés. Travailler chez Foxconn était une obligation imposée aux élèves par l’université pour valider leur diplôme. Rentrer chez eux, c’était prendre le risque de ne pas valider leur stage.

Certains auraient travaillé près de 11 heures d’affilées pour assembler des PlayStation 4.

____________________________________________________________

Source(s): slashgea / Par   le 10.10. 2013 / Traduction : gizmodo

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire