Meta TV Média alternatif et indépendant

Crash du Boeing 777 : Khodakovski nie avoir admis que les insurgés possédaient des missiles Buk

Mercredi 23 juillet, l’agence Reuters annonçait que le commandant du bataillon Vostok Alexandre Khodakovski avait reconnu que les insurgés possédaient des missiles sol-air Buk du type de celui qui aurait abattu le Boeing 777 de la Malaysia Airlines. Le lendemain, le commandant a cependant nié l’information, rapporte jeudi 24 juillet la chaîne .

« Nous avons évoqué les différentes versions … mais j’ai seulement dit que je n’avais pas d’information sur la possession éventuelle de telles armes par les insurgés » a déclaré Khodakovski à .

Le commandant du bataillon Vostok a ainsi nié la présence de missiles sol-air Buk dans les environs de Snijne, où le Boeing de la Malaysia Airlines a été abattu. Khodakovski a également assuré qu’il disposait de l’enregistrement vidéo de son interview et qu’il n’hésiterait pas à le diffuser pour prouver n’avoir pas confirmé à Reuters que les insurgés avaient en leur possession des missiles sol-air Buk.

Comme il l’avait par ailleurs déjà dit à l’agence Reuters, le commandant a souligné dans son interview avec Russia Today qu’il n’était pas un expert et ne pouvait donc faire aucun commentaire supplémentaire sur le crash de l’avion.

24 heures avant son entretien avec l’agence Reuters, Khodakovski exposait sa vision sur le crash du Boeing dans une émission de son ami politologue Sergueï Kourginian, diffusée sur internet. Précisément sur les accusations de Kiev à l’encontre des insurgés quant à la possession de missiles Buk, Khodakovski n’avait ni confirmé ni nié l’information. Il notait simplement que si Kiev savait avant la catastrophe que les pro-russes possédaient des missiles Buk, alors le gouvernement ukrainien aurait du interdire le vol des avions de ligne au dessus du territoire du Sud-Est de l’. Dans la vidéo, Khodakovski ne fait ainsi aucune déclaration semblable à celle prétendument faite à l’agence Reuters. « Il est difficile d’imaginer Khodakovski changer de position en 24 heures » a déclaré une source proche de l’insurgé à RIA Novosti.

Jeudi 17 juillet, le Boeing 777 de la Malaysia Airlines a été abattu dans la région de Donetsk avec à son bord 298 personnes, toutes décédées. Depuis le crash, les autorités de Kiev et les insurgés du Sud-Est de l’ se rejettent la responsabilité.

Lire aussi

Qui a abattu le Boeing ? La Russie donne sa version des faits

 
 

__________________________________________________________

Source(s) : RIA Novosti / Le Courrier de Russie / Par Manon MASSET, le 24.07.2014 / Relayé par Meta TV

Laissez un commentaire