Couple Balkany : soupçons autour d’un compte suisse et d’un détournement de fonds publics


Selon "Le Point", le maire de Levallois posséderait un compte en et serait visé par une enquête sur une affaire de détournement de fonds publics.

"Le faramineux train de vie des Balkany intrigue". Le décor est planté, les accusations aussi. Selon l'hebdomadaire Le Point, la s'intéresse à  nouveau au député-maire  de Levallois-Perret. Déjà au cœur de l'affaire des HLM des Hauts-de-Seine dans laquelle il fut poursuivi pour complicité et relaxé en première instance, Patrick Balkany serait cette fois-ci rattrapé par une affaire de détournement de fonds publics. Selon les informations du Point, "la police judiciaire parisienne a perquisitionné la mairie de Levallois-Perret afin de récupérer le planning de congés des policiers municipaux". "Balkany a en effet utilisé l'un de ces agents comme chauffeur lors de récentes vacances sur l'île de Saint-Martin", écrit "Le Point".

"Le séjour antillais du 'policier-chauffeur de maître' a-t-il été payé par le maire sur ses propres derniers, ou bien a-t-il été financé par ses administrés ? C'est ce que veulent savoir les enquêteurs de la PJ. Ils ont constaté avec étonnement que l'élu avait réglé ses billets d'avion en cash…"

Mais les révélations du Point ne s'arrêtent pas là. En effet, selon l'hebdomadaire, le couple Balkany possèderait aussi un compte en banque en . Ainsi, Le Point.fr a eu connaissance d'un rapport de police daté de juin 2001 évoquant les avoirs à l'étranger de Patrick Balkany. Plus précisément, le député-maire de Levallois-Perret aurait ouvert en 1994 un compte dans la filiale de la banque néerlandaise ABN AMRO. "Les sommes déposées à la banque ABN Amro à Zurich [en 1994] représentent 1,6 million de francs suisses, soit l'équivalent d'un peu de plus de 6,5 millions de francs français", écrit "Le Point". Patrick Balkany n'a pas répondu aux sollicitations de l'hebdomadaire sur l'existence de ce compte.

Les enquêteurs s'intéressent enfin à une société, Atlas Finanz Service. Selon Le Point, la police soupçonne le gérant de n'être en réalité qu'un prête-nom au couple Balkany. Affaire à suivre…

 

Patrick Balkany a d'ores et déjà diffusé un communiqué suite à ces révélations, publié sur son compte :

___________________________________________________________

Source : atlantico.fr le 08.10.2013 / Relayé par Meta TV-Meta TV)

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire