Contrat Mistral suspendu par Paris : Washington salue une sage décision


Les États-Unis ont salué mercredi la sage décision prise par la France de suspendre la livraison du premier navire de guerre Mistral à la Russie, un contrat qui ulcérait Washington depuis des mois en raison de la crise en Ukraine.

 

 

 

 

 

 

La porte-parole du département d’État Jennifer Psaki a repris les termes du communiqué de la présidence française annonçant la suspension du contrat, pour exprimer le soutien de Washington à cette décision.

La diplomatie américaine n’a toutefois pas voulu commenter davantage le geste de Paris, à la veille du sommet de l’OTAN au Pays de Galles.

Un groupe de sénateurs et représentants démocrates et républicains ont de leur côté applaudi la décision du président (français François) Hollande. Ils ont encouragé le reste des alliés de l’Otan à cesser toutes les coopérations et ventes en matière de défense avec la Russie tant que se poursuit la crise en Ukraine.

«Cela aurait été mieux d’annuler (le contrat), mais l’ajourner est un bon premier pas», a insisté dans un tweet l’influent sénateur républicain John McCain, candidat à la présidentielle de 2008.

À la Chambre des représentants, le patron des démocrates de la commission des Affaires étrangères, Eliot Engel, s’est aussi félicité d’une décision du gouvernement français qui envoie un signe fort de démocraties occidentales se tenant côte à côte face à l’agression du président (russe Vladimir) Poutine contre Kiev.

L’élu américain a toutefois reconnu qu’il s’agissait d’un choix difficile pour la France. Il a suggéré que l’OTAN loue ou achète ces bateaux de guerre, une idée déjà évoquée et rejetée par Washington et l’Alliance atlantique.

En pleine crise ukrainienne, les États-Unis ont bataillé au plus haut niveau pendant des mois contre ce contrat de deux bateaux militaires de type Mistral devant être livrés à Moscou en octobre 2014 puis en 2015.

Le président Barack Obama avait lui-même exprimé sa préoccupation en juin lors d’un sommet du G7 à Bruxelles et le dossier avait été abordé avec son homologue français.

Les conditions pour que la France autorise la livraison du premier des deux navires de guerre Mistral à la Russie ne sont pas à ce jour réunies compte tenu de l’aggravation de la situation en Ukraine, avait annoncé l’Élysée mercredi. La France a entendu la pression de la communauté internationale en pleine crise ukrainienne et a décidé de suspendre jusqu’en novembre la livraison de ce premier porte-hélicoptères, selon une source diplomatique française.
 

 

Lire aussi

Un diplomate américain accuse la Russie d’avoir trahi le Nouvel Ordre Mondial

 

__________________________________________________________

Source(s) : 45enord.ca / AFP, le 04.09.2014 / Relayé par MetaTV(metatv.org)

Partagez Meta TV sur :

Autres articles Meta TV

Laissez un commentaire