La consommation excessive de sel peut être dangereuse pour la santé


Un Français consomme en moyenne huit grammes de sel par jour, soit presque deux fois plus que les recommandations de l’OMS. Or, l’excès de sel peut être à l’origine de nombreux problèmes de .

Il se retrouve dans les plats et soupes industriels, la charcuterie, la sauce tomate, le fromage, le pain… Le sel est un produit indispensable et très présent dans notre quotidienne. Selon le Programme National Nutrition , un Français en consomme en moyenne huit grammes par jour, l’équivalent de deux cuillères à café. Or, d’après les recommandations de l’Organisation mondiale de la (OMS), la journalière de sel ne doit pas dépasser quatre grammes. 

La excessive de sel n’est pas sans conséquence sur la : surpoids, rétention d’eau, en passant par l’hypertension artérielle.

Il bousille le cœur, esquinte les reins, détériore les vaisseaux sanguins et c’est pas bon pour vos neurones.

Pour le docteur et journaliste Michel Cymes, “il bousille le cœur, esquinte les reins, détériore les vaisseaux sanguins et c’est pas bon pour vos neurones.” En novembre 2017, un groupe de scientifiques allemands, américains et belges mettait également en garde contre ces risques dans un article publié dans la revue Nature. Selon les chercheurs, l’excès de sel pourrait provoquer des risques d’encéphalomyélite auto-immune et d’hypertension artérielle. 

Et ils ne sont pas les seuls à le souligner : “C’est un facteur prépondérant du développement de cette maladie avec des conséquences cardiaques, sur les vaisseaux, donc infarctus, risques d’accidents vasculaires cérébraux.” informe Jean-Daniel Flaysakier, médecin et journaliste santé. Des chercheurs avaient établi en juillet 2017 que l’excès de sel entraîne une détérioration des processus métaboliques dans les vaisseaux cérébraux.

Un conservateur et un exhausteur de goût

Si le sel est si présent dans l’ quotidienne c’est parce que c’est un conservateur et un exhausteur de goût. Il est notamment utilisé dans l’industrie pour fabriquer des aliments ultratransformés : “Ce sont des recombinaisons d’ingrédients et d’additifs d’utilisation purement industrielle. (…) Ils sont souvent enrichis en sucre, sel et gras qui sont effectivement les trois substances qui peuvent créer une sorte de dépendance et l’envie d’y revenir.” affirme Anthony Fardet, chercheur en préventive. 

Pourtant, il est possible de le remplacer : “Reportez votre affection sur les herbes aromatiques : thym, cerfeuil, ciboulette, estragon, basilic, aneth“, conseille Michel Cymes. D’autre part, des chercheurs préconisent de préparer ses repas à partir d’aliments frais pour limiter l’apport en sel.

 

Lire aussi : “Les faux aliments ont colonisé jusqu’à 50% de nos supermarchés”

Colorants, conservateurs, gélifiants… Les additifs alimentaires sont-ils dangereux ?

Quand cette femme a fini de parler, ils ont tous tellement honte qu’ils n’arrivent même pas à l’applaudir… Marketing

 

Source : France TV Info /

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire