Confiscation comme à Chypre: vers un nouvel ordre mondial des États-Unis et du Royaume-Uni ?


Des saisies comme cela s’est produit à commencent à avoir lieu dans le monde entier, ce qui peut être un signe qu’un nouvel ordre mondial est en train de s’établir, disent les experts.

Le « bail-in » ( participation des créanciers dans le sauvetage de ) est devenu une pratique acceptée dans le monde entier , ce qui signifie qu’à partir de maintenant pas aucun compte bancaire ou fonds de pension ne sera sûr à 100 %, signifie Michael T. Snyder , avocat, écrivain , activiste et célèbre blogueur américain.

Ainsi, par exemple , actuellement le gouvernement de la contrôle les fonds de pension privée, et l’une des plus grandes en , Monte Paschi , organise un « bail-in ».

Pendant des années, l’ a été applaudi pour la façon dont elle a géré la récente crise financière. Mais maintenant, il propose que la «garantie totale» qui s’applique actuellement à tous les comptes bancaires soit réduit à 100.000 euros.

Les ministres des Finances européens se sont entendus sur un plan qui ferait du « bail-in ” la procédure standard pour sauver les «too big to fail» dans l’avenir .

En Nouvelle-Zélande et le Canada sont également discutés la possibilité de mettre en œuvre un « bail-in » du système pour répondre aux futures faillites bancaires majeurs.

” C’est juste une question de temps avant que nous voyons exactement ce qui se passe en Amérique. A Partir de maintenant, il faut être très stupide pour gagner beaucoup d’argent dans un compte bancaire unique ou dans un fonds de pension unique », explique le blogger.

” Cela signifie que les gouvernements du monde voient votre argent comme une solution aux erreurs futures des grandes . Par conséquent, il n’y a plus vraiment de lieux sur pour ses économies. L’une des meilleures façons de vous protéger est de répartir son argent. Autrement dit, ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier », conseille Snyder.

Un pas vers un nouvel ordre mondial
D’autres experts soulignent que le problème n’est pas limité à l’épargne des citoyens, mais qu’il s’agit d’établir un nouvel ordre mondial . C’est l’économie américaine qui aujourd’hui détermine l’état de l’économie mondiale , en raison de la puissance financière et de la plus grande économie du monde, et son développement futur.

Cependant, aux États-Unis seulement 20% du PIB est créé dans le secteur réel , les 80% restants est créée par la spéculation financière, la base du modèle néolibéral actuel de développement de presque toutes les nations de la planète. La dette américaine augmente de 10 % part an depuis de nombreuses années, et le PIB de 2% par an .

Et panem l’ensemble des actifs créés dans le monde ( 4 % du PIB mondial par an) seront en mesure d’offrir un remboursement. Le relèvement du plafond de la dette est de plus en plus difficile. “Bientôt la pyramide de la dette va s’effondrer ou plutôt , ils vont essayer de la faire s’effondrer. Comment pouvez-vous obtenir une réserve qui va restaurer le pouvoir financier ? Tout d’abord, bien sûr , vous devez collecter toutes les biens à l’étranger , tout ceux qui peuvent l’être », dit Lubov Lulko journaliste dans son article sur Pravda.ru .

” Rappelons-nous de la déclaration du Premier ministre britannique , , sur une éventuelle sortie de l’UE, et le filtrage des informations sur la création d’une zone économique libre transatlantique entre les États-Unis et l’. Cela est devenu plus clair qu’il il s’agit d’un plan pour changer l’ordre du monde en gardant les anciens acteurs mondiaux , et en créant de nouvelles alliances dans lesquelles il n’y a pas de place pour un maillon faible européen explique t-il .

Selon le journaliste , l’objectif immédiat est d’éliminer offshore “, européennes et non -européennes , le durcissement de tout le système d’accumulation du capital , en le reliant à son territoire . Ensuite, le capital serait , comme à , exproprié en partie, et le reste irait à la reprise de l’économie.

” Les États-Unis et le Royaume-Uni ont trouvé un allié en : l’. De toute évidence, les trois protagonistes sont en train de négocier activement la redistribution des flux financiers », affirme Lulo. ” Donc , le plan est simple: c’est de parvenir à un contrôle rigide et centralisé , avec l’aide de la crise financière et , en utilisant la force , obtenir le verdict de la ” troïka ” du , de la BCE et , disons-le franchement, de l’ », résume le journaliste.

________________________________________________________________
Source(s): RT le 25-09-2013 / Traduction : Fawkes News

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire