Comment l’eau s’est transformée en or liquide : l’eau en bouteille est le triomphe marketing du siècle


« Je pense que l’eau en bouteille est la substance la plus révélatrice de la façon dont le capitalisme mondial fonctionne aujourd’hui »,

affirme Richard Wilk professeur d'anthropologie à l'Université de l'Indiana, sur la BBC. « D’une certaine manière, nous achetons du choix, nous achetons de la liberté. C’est la seule chose qui puisse expliquer pourquoi nous sommes prêts à payer pour obtenir quelque chose que nous pouvons obtenir gratuitement par ailleurs ».

Aux États-Unis et au Royaume-Uni, l’eau du robinet est d’une excellente qualité, exceptionnelle, même, affirme le site The Ecologist, qui indique qu’elle se conforme à plus de 99% aux normes légales depuis près de 20 ans. En 2012, la moyenne des 1,9 millions d'échantillons de tests menés au Royaume-Uni s’est établie à 99,6%.

Pourtant, l'eau en bouteille est devenue de l'or liquide, parce que les montants en cause sont souvent hallucinants. Voici quelques unes des statistiques étonnantes de cette industrie :

Le succès de l'industrie de l'eau en bouteille est le résultat d’un marketing malin, affirme l'experte en marketing Kathryn Hawkins. Tout le monde sait, grâce aux nombreux signaux qu'il a envoyés, que l'eau est plus saine que les sodas. Les responsables marketing se sont ingéniés à faire associer la bouteille d'eau avec des concepts tels que la santé, la sophistication, la jeunesse, la vitalité et la pureté du produit, autrement dit, à la présenter comme une alternative plus saine aux sodas.

Peut-être est-il plus important, cependant, de se souvenir que les bienfaits de l’eau du robinet pour la santé ne sont en aucun cas inférieurs à ceux de l'eau embouteillée. L'eau du robinet est non seulement d'une qualité exceptionnelle, mais aussi beaucoup moins chère quand elle n’est pas gratuite, et, en comparaison avec l'industrie polluante de l'eau en bouteille, elle présente une innocuité bien plus grande pour l'environnement.

Pour le site The Ecologist, le goût des Britanniques pour l’eau en bouteille n’est rien de moins qu’un «  national ».  Il cite le Professeur Paul Younger, de l'Université de Glasgow:

«L'industrie de l'eau embouteillée est en grande partie une escroquerie, et une escroquerie très chère, à la fois en terme d’argent, mais aussi pour son empreinte carbone extravagante ».

__________________________________________________________

Source(s) : Express.be / Par MYLÈNE VANDECASTEELE, le 24.04.2014

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire