Cinq morts dans l’attaque d’un checkpoint pro-russe en Ukraine


La situation reste très tendue dans l'est de l'. Selon la télévision publique russe, des affrontements près de la ville de Slaviansk ont provoqué la mort de cinq personnes. La trêve pascale est prétexte à de nouvelles provocations.

La chaîne d'information continue russe Rossiya 24 précise que trois des cinq victimes sont des séparatistes pro-russes, les deux autres appartenaient au groupe qui a attaqué le checkpoint. L'attaque s'est produite près d'un barrage érigé par les militants pro-russes dans le village de Bilbasivka, à quelques kilomètres à l'ouest de Slaviansk, ville totalement contrôlée par les pro-russes, a ajouté le responsable local, Viatcheslav Ponomarev.

La trêve pascale n’empêche aucune provocation

Ces incidents surviennent alors que la fête de Pâques est célébrée par les orthodoxes, les catholiques et les juifs. Comme tous les quatre ans. Une fête prétexte aussi aux revendications et aux provocations.

Tout d'abord un échange de messages entre patriarches orthodoxes. Pour le patriarche de Moscou, il faut prier pour que personne ne puisse détruire la Sainte . Pour lui, l' doit revenir au bercail. Pour le patriarche de Kiev, au contraire, la a commis une agression. Dieu ne peut être du côté du mal.

Ordre au juifs de "s'enregistrer auprès des autorités séparatistes"

Les Juifs de leur côté célèbrent aussi Pessah, la Pâque juive. Et certains fidèles ont subi un choc en sortant d'une synagogue près de Donetsk dans l'est. Trois hommes masqués leur ont distribué des tracts ouvertement antisémites. Ils ordonnaient aux Juifs de s'enregistrer comme tels auprès des autorités séparatistes. Et cela sous peine de confiscation de leurs biens et de déportation.

Le premier ministre ukrainien a demandé que les auteurs d'un tel acte soient traduits devant la . Même la trêve pascale déclarée vendredi n'empêche aucune provocation.

Pendant ce temps, l' renforce ses positions dans les pays proches de la . Hier le ministre polonais de la défense a confirmé au Washington Post que des troupes américaines seront prochainement déployés en où il n’existe pourtant pas de base américaine. Il n'a pas été précisé quand ces troupes arriveraient, ni l’importance du contingent envoyé.

__________________________________________________________

Source(s) : RTBF avec AFP, le 20.04.2014

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire