Ces substances qu’on nous cache le rouge à lèvres


Connaissez-vous vraiment cet allié séduction que vous transportez chaque jour dans votre sac à main ? Le rouge à lèvres, ce grand classique du maquillage et symbole de séduction par excellence cache dans son tube, en plus de jolies couleurs, des matières synthétiques et du plomb.

– Que trouve-t-on dans un bâton de rouge à lèvres ?

Le rouge à lèvres fait partie de la panoplie séduction de millions de femmes à travers le monde. Chaque année, les marques vendent 900 millions de bâtons sur tout le Globe, dont 300 millions en .

# Ventes mondiales de rouges à lèvres

Autre chiffre étonnant : une grande consommatrice de rouge à lèvres peut en ingérer 2kg au cours de sa vie !

Si le rouge à lèvres se présente comme l’atout glamour des femmes, sa composition, elle, l’est beaucoup moins… Savez-vous de quoi est composé votre rouge à lèvres préféré ?

Les ingrédients du rouge à lèvres conventionnel

Dans un tube de rouge à lèvres standard, c’est-à-dire non bio, on retrouve :

# des cires pour la consistance du rouge à lèvres , le bâton doit en effet rester solide dans son tube, mais dans le même temps, doit pouvoir fondre et s’étaler sur les lèvres.

Les cires utilisées peuvent être d’origine animale (cire d’abeille), végétale (Candelila, carnauba, jojoba) ou synthétiques (esters gras synthétiques, huiles silicones)

Ainsi, évitez les rouges à lèvres qui mentionnent sur leur étiquette des ingrédients comme l’ozokerite ou cire microcristalline, qui sont des substances minérales provenant de différents hydrocarbures saturés.

# Des huiles pour répartir les pigments et pour donner l’aspect brillant comme l’huile de ricin par exemple. Notez que le gloss, brillant par essence donc, contient de l’huile de paraffine, une substance provenant de la pétrochimie.

# Des conservateurs pour éviter les microbes , il peut s’agir des fameux parabens, soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens.

# De la vitamine C et E provenant d’huiles végétales

# Des graisses pour l’onctuosité (triglycérides, ester de glycérine, ester myricique, alcool gras),

La graisse de baleine, longtemps utilisée dans les rouges à lèvres et dans d’autres cosmétiques est aujourd’hui fort heureusement interdite. En revanche, certains rouge à lèvres contiennent du squalène, qui est de l’huile de foie de requin !

– En savoir plus : Huile de foie de requin, commerce hideux de la beauté : http://www.consoglobe.com/huile-de-foie-de-requin-commerce-hideux-de-la-beaute-cg

# Des filtres solaires de synthèse comme le dioxyde de titane et l’oxyde de zinc

# Des colorants comme l’oxyde de fer (nanoparticules) et du phosphate de manganèse

Le saviez-vous ? Les pigments qui donnent leur teinte aux rouges à lèvres représentent la partie la plus chère du produit.

– Les ingrédients du rouge à lèvres bio

Les rouges à lèvres bio tiennent souvent moins bien que les standards. De plus, ils offrent une palette de couleurs moins large. Cependant, ils méritent amplement d’être préférés à leurs homologues synthétiques, vu leur composition !

Les rouges à lèvres bio contiennent :

# De l’huile de jojoba pour l’hydratation
# Du karité pour nourrir les lèvres
# Des huiles essentielles pour le parfum
# De la cire végétale

La couleur naturelle est obtenue grâce à des pigments minéraux ou d’origine naturelle. Dans tous les cas, un rouge à lèvres bio ne contiendra ni colorants artificiels, ni conservateurs artificiels, ni parabènes, ni produits d’origine animale. Egalement, il n’aura fait subir aucun test sur les .

– Rouge à lèvres, attention aux allergies !

Comme vu plus haut, les rouges à lèvres contiennent des conservateurs, choisis pour leurs vertus antibactériennes. Vous pouvez trouver ces conservateurs sous la dénomination phénoxyethanol ou de parabène.

Ces substances peuvent causer des réactions allergiques.

Certaines marques, vendues en parfumerie et en pharmacie, proposent toutefois des rouges à lèvres contenant d’autres conservateurs, connus pour être moins allergènes.
Egalement, même si des substances d’origines naturelles sont moins nocives, sachez qu’il persiste un risque d’allergie.

Ainsi, la lanoline (wool alcohol ou adeps lanae), qui est un mélange complexes d’esters d’alcools gras extraite du suint du mouton (l’équivalent du sébum), est naturelle mais peut s’avérer hautement allergène. Il existe des substituts végétaux présentant les mêmes propriétés, mais avec moins de risques de réactions allergiques.

– Quelles différences entre un rouge à lèvres et… un autre rouge à lèvres ?

Eh oui, question plus que légitime, vu l’énorme différence de prix entre tous les rouges à lèvres du marché. Ainsi, si en moyenne on peut se procurer un rouge à lèvres de bonne qualité pour 12 ou 15 euros, certains bâtons affichent sans vergogne des prix allant jusqu’à 40€, quand ce n’est pas 50 !

L’association 60 millions de consommateurs a mené son enquête sur 18 tubes de rouges à lèvres. Sur les 5 jugés meilleurs sur des critères de qualité, c’est-à-dire ce que l’on attend d’un rouge (bonne tenue, facilité d’application, aspect, couleur, etc.), les prix font le grand écart !

Les résultats du banc d’essai

Les marques qui ressortent grandes gagnantes de ce test sont Guerlain, Bourgeois, Yves Rocher, Dior et PB cosmetics.

Ce qui a également penché en leur faveur est le fait que ces bâtons de rouge à lèvres, bien qu’ayant un fort pouvoir couvrant, sont exempts de métaux lourds comme le plomb. Cependant, leur tenue n’est pas exceptionnelle.

Grâce à ce test, on peut se rendre compte que le prix du rouge à lèvres ne détermine en rien sa qualité.

Ainsi, le tube de Guerlain qui arrive en tête de classement coûte au bas mot 30€, alors que le tube de rouge PB Cosmetics (5ème sur les 18), spécialiste du maquillage discount, ne coûte qu’1€, sans les frais de port. Le rouge à lèvres discount sera un peu moins couvrant et tiendra certainement un peu moins longtemps , cependant, les testeuses estiment sa qualité très correcte. La différence de prix s’explique par des frais moindres : pas de pub, une vente en ligne uniquement, pas de packaging et surtout, pas d’égérie vantant la qualité du produit et que les marques paient une fortune ! Son patron admet aussi que ses rouges à lèvres contiennent un peu moins de pigments que les autres.

En tout état de cause, sachez que les marques, quelles qu’elles soient, se procurent les mêmes matières premières, chez les mêmes grossistes. Comme quoi, c’est bien le rêve qu’elles nous vendent qui coûte si cher !

– Du plomb dans le rouge à lèvres

C’est une info que vous avez déjà dû lire des dizaines de fois : la grande majorité des rouges à lèvres contient du plomb. Ce métal lourd est susceptible de provoquer des douleurs abdominales, des migraines, de la fatigue, des vertiges etc.

Plusieurs études visant à déterminer les conséquences réelles de la présence de plomb dans le rouge à lèvres ont déjà été menées. Ainsi, en 2007, l’association de défense des consommateurs américaine a lancé la campagne « Campaign for safe cosmetics » suite à une étude révélant la présence de plomb dans de nombreux rouges. En analysant 33 marques de rouges à lèvres différentes, l’association a ainsi découvert que 66% des produits testés contenaient du plomb.

Les traces de plomb se situaient entre 0,03 à 0,65 ppm, ce qui est relativement peu élevé, mais apposées sur des muqueuses, le plomb est susceptible d’être en contact avec des aliments. De plus, l’étude a révélé que les rouges à lèvres les plus chers étaient souvent ceux qui en contenaient le plus !

Plus récemment, en 2010, la FDA (Food and Drug Administration) a réalisé elle aussi une enquête sur 400 rouges à lèvres disponibles sur le marché américain. Le résultat est sans appel : tous les rouges à lèvres testés contenaient du plomb, en plus ou moins grande quantité. Ainsi, si le taux moyen détecté a été de 1,11 ppm (parties par million), certaines marques présentaient jusqu’à 7,19 ppm. Parmi celles qui ont obtenus ces hauts scores, Maybelline et L’Oréal qu’on ne présente plus affichaient respectivement 7,19 et 7 ppm.

# L’étude complète est à consulter sur le site de la FDA : www.fda.org

Le plomb est certes présent naturellement dans l’, mais il existe aussi en raison de l’activité humaine. Il est un neurotoxique pouvant causer chez les enfants certains troubles du comportement. Prudence donc aux petites filles qui aiment emprunter le rouge à lèvres de maman ! Les femmes enceintes sont aussi particulièrement à risque.

– Mon rouge à lèvres contient-il du plomb ?

Pour le savoir, vous pouvez réaliser ce petit test très simple :

1). étalez un peu de rouge à lèvres sur votre main ,
2). prenez une bague en or et grattez le rouge ,
3). si le rouge change de couleur et devient noir, alors il contient du plomb…

_____________________________________________________
Source(s): Annabelle / consoglobe.com / Meta TV)
http://www.consoglobe.com/ces-substances-que-nous-cache-le-rouge-a-levres-cg
Image : https://encrypted-tbn3.gstatic.com/images?q=tbn%3AANd9GcTfpGHeM8xIZdJvYOIlNKTk4W3zBmnkGKzmXYfplc1F2CBxvxEKxw

D'autres articles Meta TV


DOC MetaTV

A propos de DOC MetaTV

Meta TV existe depuis 2013 et a toujours été un multi-media sur une ligne clairement et radicalement opposée aux mondialisme, sionisme, impérialisme, européisme.

Laissez un commentaire