“Cash Impact”. Pesticides : notre santé en danger


Les pesticides seraient responsables de la mort de 200 000 personnes par an dans le monde, selon un rapport des Nations unies. En , les pesticides sont utilisés massivement dans l’. Il s’en est vendu 68 000 tonnes en 2016, rien que sur le territoire ! Autant qu’il y a trois ans !

Nous sommes bien loin des engagements pris devant Elise Lucet par le ministre de l’ de l’époque, Stéphane Le Foll, invité de “Cash Investigation” en février 2016 (replay du magazine). Que s’est-il passé depuis ? Le magazine “Cash Impact” (FacebookTwitter#cashinvestigati) revient sur le dossier sensible de ces substances chimiques

Les pratiques ont-elles changé ?

La rédaction de “Cash” est repartie sur le terrain, à la rencontre des ouvriers agricoles, premières victimes de ces produits dangereux. La journaliste Elizabeth Drévillon a enquêté dans le vignoble bordelais et en Bourgogne pour savoir si les pratiques avaient changé, notamment aux abords des écoles et des habitations.

L’enquête a mis au jour que certains produits, interdits en , sont fabriqués en toute légalité sur notre territoire et exportés vers d’autres pays européens moins regardants sur les impacts sanitaires. Un nouveau numéro de “Cash Impact” dans lequel victimes, fabricants de pesticides et viticulteurs répondent sur ce sujet d’intérêt public.

Pesticides : des femmes exposées à l’atrazine ont 70% de risques supplémentaires d’avoir un bébé au périmètre crânien réduit

L’atrazine est présente dans un herbicide fabriqué en par le groupe Syngenta. Selon une étude de l’Inserm, les femmes présentant un taux élevé de cette substance dans leurs urines ont 70% de risques supplémentaires d’avoir un bébé au périmètre crânien réduit. Une diminution pouvant atteindre 4 centimètres. “Cash Impact” a rencontré le dirigeant de Syngenta . Extrait.

“Pesticides : notre en danger”, une enquête d’Elizabeth Drévillon

 

Sources : francetvinfo / Cash Investigation

D'autres articles

Laissez un commentaire