A Sao Paulo, la Coupe du monde s’ouvre dans la violence


Alors que la tension sociale est forte depuis plusieurs jours au Brésil autour de la Coupe du monde, de premiers incidents ont éclaté jeudi, à quelques heures du coup d'envoi de la prestigieuse compétition. A Sao Paulo, où la cérémonie d'ouverture et le premier match du tournoi doivent avoir lieu, la police a dispersé des manifestants à coup de gaz lacrymogènes.

A quelques heures du coup d'envoi de la Coupe du monde, la fièvre monte à l'extérieur des stades. A Sao Paulo, lieu de la première rencontre jeudi entre le Brésil et la – précédée de la cérémonie d'ouverture de la compétition – les forces de l'ordre ont fermement dispersé un groupe de manifestants anti-Mondial, notamment à l'aide de gaz lacrymogènes. Parmi ceux-ci, se trouvaient des éléments radicaux, souvent vêtus de noir comme les anarchistes appartenant à la mouvance Black Bloc.


A Sao Paulo, la Coupe du monde s'ouvre dans la… par Yacine_Zitouni

Les manifestants, qui ont érigé des barricades avec des panneaux et feux de signalisation ainsi que des poubelles en auxquelles ils ont mis le feu, voulaient bloquer une grande conduisant au stade Arena Corinthians, où sera lancé le Mondial en présence de 12 chefs d'État étrangers et du secrétaire général de l', Ban Ki-moon. Alors qu'une soixantaine d'entre-eux venaient de se rassembler aux abords d'une station de métro en chantant "La Coupe n'aura pas lieu", la police anti-émeute a tiré gaz lacrymogènes et grenades assourdissantes. Une journaliste américaine de CNN a été légèrement blessée par une capsule de gaz lacrymogène, a tweeté le correspondant de la chaîne américaine à Sao Paulo.

Des appels à manifester dans neuf des 12 villes hôtes du Mondial circulent sur les réseaux sociaux. Un contexte troublé qui fait écho à de longs mois de contestation sociale contre la Coupe du monde, accusée de coûter trop cher au pays. Alors que la fête devait battre son plein, le pouvoir craint qu'elle soit ternie par des manifestations, à l'image de celles qui avaient enflammé le Brésil en juin 2013 en pleine Coupe des Confédérations.

__________________________________________________________

Source : Métro News / Par Tristan Michel, le 12.06.2014

D'autres articles

Laissez un commentaire