“Les Intouchables d’État”, ces hauts fonctionnaires qui gagnent plus que Macron 3


Les Intouchables d’État est un livre qui va probablement faire parler. Invité du “Grand Soir 3” mercredi 17 janvier, son auteur, Vincent Jauvert, y parle de 600 très hauts fonctionnaires qui gagnent plus que le président.

Le livre Les Intouchables d’État répertorie presque tous les hauts fonctionnaires qui se croisent, se donnent des coups de main et qui mêlent et intérêts privés. “C’est ce qui est nouveau dans cette noblesse d’État. Ils font des allers-retours entre le secteur public et le secteur privé dans lequel ils peuvent vendre leur connaissance des faiblesses de l’État“, explique Vincent Jauvert.

Par exemple, détaille le journaliste de L’Obsles hauts fonctionnaires de Bercy deviennent conseillers fiscaux pour des grands groupes privés parce qu’ils connaissent les faiblesses des lois fiscales qu’ils ont souvent eux-mêmes écrites. Ils font profiter aux grands groupes des contournements de leur loi fiscale“.

“Les 600 plus hauts salaires” de l’État révélés

Emmanuel Macron et Edouard Philippe ont tous les deux fait des allers-retours entre le secteur public et le secteur privé. “Le plus emblématique pour moi, c’est le Premier ministre, qui est conseiller d’État, énarque puis est devenu avocat d’affaires et directeur des affaires publiques d’Areva. Ce sont des gens qui cumulent tous les pouvoirs”, estime l’auteur du livre Les Intouchables d’État.

Mais “ça va changer, assure-t-il. Les Français n’en peuvent plus. Il est temps de moraliser la haute fonction publique. Je révèle les 600 plus hauts salaires de ces hauts fonctionnaires parce que quelqu’un qui ne supportait pas que ce soit un secret me les a donnés. Ils gagnent davantage que le chef de l’État. A Bercy, on gagne jusqu’à 300 000 euros par an !

“Ce n’est ni transparent ni démocratique, conclut Vincent Jauvert. Il y a eu une moralisation de la vie publique . Lorsque les parlementaires d’opposition ont voulu intégrer dans cette loi les hauts fonctionnaires, le Sénat a voté pour, mais La République en marche n’a pas voulu. Il est temps que ça se fasse“.

Voir aussi : 

Les premières mesures du quinquennat Macron profiteront surtout aux plus aisés en 2018 et 2019, selon une étude de l’OFCE

La France malade de la corruption politique

Source : Francetvinfo / RT

D'autres articles