35% des Français se déclarent racistes : Le pire, ce n’est pas la parole, mais les actes 2


LE PLUS. La parole raciste s'est banalisée en 2013, surtout à l'égard des Roms et des musulmans arabes. C'est le constat que tire la Commission nationale consultative des droits de l’Homme de son dernier rapport. Mais le racisme ne s'exprime pas qu'à travers les mots. Il se traduit aussi dans des attitudes, des choix. Et c'est bien ça le plus grave, estime Louis-Georges Tin, président du Cran.

Le rapport de la Commission nationale consultative des droits de l’Homme apporte des données tout à fait préoccupantes sur l'état de la société française. Parmi les personnes interrogées, 9% déclarent être "plutôt racistes" et 26% "un peu racistes". Soit 35% des Français qui reconnaissent être racistes, sans parler des autres qui le cachent peut-être mieux…

Plus inquiétant encore, 6 Français sur 10 affirment que "certains comportements peuvent parfois justifier des réactions racistes", faisant du racisme une opinion excusable.

A relier avec la montée de l'extrême droite 

Cela remet en cause les fondements démocratiques de la République française. Le mot égalité est en effet au cœur de notre devise nationale et figure régulièrement à l'article 1 de toutes nos constitutions républicaines depuis la révolution.

La libération de la parole raciste est une réalité qui n'est pas sans lien avec la montée de l'extrême droite un peu partout en France, même si bien sûr, le racisme ne se limite pas à l'extrême droite et le vote FN pas seulement à la question du racisme.

Plus grave encore, les agressions et discriminations 

Mais la parole raciste n'est que la partie émergée de l'iceberg. Ce qui est beaucoup plus grave, ce sont les discriminations et agressions racistes. Les personnes qui ne trouvent ni emploi ni logement parce qu'elles sont noires. Celles qui sont harcelées ou agressées par la police parce qu'elles sont arabes. Les Roms, stigmatisés et harcelés par un ministère de l'Intérieur au point que la Commission européenne elle-même menace la France de sanctions.

Voilà ce qui est bien plus grave encore que la simple parole. Se focaliser sur les mots, quand bien même ils seraient plus libérés qu'avant, revient à traiter le problème de manière superficielle.

Les actes racistes les plus graves se commettent souvent dans le silence, sans parole raciste apparente. Et une certaine forme de bien-pensance de gauche se révèle tout à fait compatible avec un racisme institutionnel.

Dans ces conditions, il est à souhaiter que le nouveau Premier ministre rompe définitivement avec l'ex-ministre de l'Intérieur. Il faut lui rappeler qu'étant Premier ministre de la France, il n'est pas seulement celui des "blancos".

Propos recueillis par Hélène Decommer.

 

__________________________________________________________

Source(s) : Le Nouvel Observateur / Par , le 02.04.2014 / Relayé par Meta TV

D'autres articles Meta TV


Laissez un commentaire

2 commentaires sur “35% des Français se déclarent racistes : Le pire, ce n’est pas la parole, mais les actes

  • Baptistov
    Baptistov

    Bonjour à tous, je vais donner mon avis, pas forcément pertinent, mais une réflexion me vient à l’esprit en voyant cet article, pour ma part je ne crois pas aux “races” chez l’espèce humaine, m’intéressant à la biologie. je ne prendrais nullement position pour aucun parti politique et resterais dans la neutralité du parti-pris à laquelle est dû un analyse pertinent. actuellement je suis en licence en archéologie et en apprend ainsi beaucoup sur le passé des peuples.

    Tout d’abord, ce rapport, il tombe au bon moment, juste après les élections municipales, et une percée du front national, permettant ainsi de rapprocher (inconsciemment) dans l’esprit des gens, le front national du racisme, une bonne “programmation” silencieuse, qui servira à donner un argument supplémentaire pour ne pas voter FN aux prochaines élections, comme quoi, ils font vraiment peur à certains. Si je voulais jeter de l’huile sur le feu, pour que les choses dégénèrent, c’est en publiant un rapport comme ça que je m’y prendrais.

    Un peu d’histoire pour comprendre ce phénomène. A l’époque, ne serait-ce que de l’homme de Néendertal, il était probablement très rare de croiser quelqu’un sur le territoire qui n’appartenait à votre groupe, car les guerres pour les territoires étaient courantes, la nourriture ne l’étant elle pas forcément, le nombre de carences étaient nombreuses à cette époque, on le sait grâce à l’analyse des squelettes retrouvés, et les étrangers à ce territoire ne prenaient pas le risque de provoquer un conflit avec autre groupe en allant chercher leurs ressources alimentaires sur leur territoire à eux, c’était considéré comme du vol car ce n’était pas leur territoire (vous remarquerez que les chiens agissent de la même manière, ils repoussent l’intrus quand il se présente.)

    Bien sûr maintenant la situation est très différente, mais il ne faut pas oublier que ces comportements de xénophobie servaient à protéger sa ressource du vol par un étranger pour ne pas mourir de faim, c’était une sorte de “comportement de survie”, il fallait parfois lutter pour repousser l’intrus. Avec le mondialisme, ces comportements n’ont plus lieux d’être, car nous pouvons croiser des gens originaire d’une Ethnie (à ne pas confondre avec race) différente, sans pour autant qu’il vienne pour voler la ressource, par exemple un enfant d’ethnie “chinoise du sud” ne nous ressemblera pas physiquement, mais sa n’est pas pour ça qu’il est d’une race différente, en biologie, j’ai appris qu’il y a une différence de race quand deux animaux se reproduisant ensemble ne peuvent donner naissance à un foetus viable dans 100% des cas, par incompatibilité génétique, si ça n’est pas le cas, c’est qu’il n’y a pas de différence de race, malgré une différence des cheveux, de la couleur de la peau, du visage, ect… cette différence visible est donc la différence d’origine “Ethnique”, par exemple mon “ethnie” et que je suis blanc de peau et j’ai un visage et un corps d’ethnie sud européenne et je suis de taille moyenne, les biologistes disent que le visage c’est une, je cite “carte d’identité génétique” cela veut tout dire.

    C’est là que la mondialisation en temps de crise de l’emploi et de l’économie pose un problème, car des gens d’origines “Ethnique” différentes en un temps où il n’y a pas de ressources pour tous, se verront écartés des ressources de subsistance par l’ethnie la plus nombreuse et puissante dans la région où il y a ces problèmes, car cette dernière s’estimera légitime pour avoir les ressources (elle y est depuis plus longtemps, ou ils sont plus nombreux, bref ils auront forcément une raison même fausse), il se met en place une “solidarité ethnique” car ne pouvant plus juger qui doit être favorisé de qui ne doit pas l’être, et pour simplifier une situation complexe, la solidarité ethnique (donc au faciès) va favoriser les gens de l’ethnie dominante à cet endroit et pas ceux qui sont étrangers à cette ethnie, quelle qu’elle soit, et ceci pour une question de Survie, donc pour régler un problème déterminant. pour caricaturer les solutions à ce problème, si la crise de ressource ne se termine pas, alors on peut essayer de se débarrasser de l’ethnie dominante pour obtenir la ressource, ou encore les voler, et si on ne peut pas alors on est obligé d’aller ailleurs. C’est une situation vraiment dure si on ne fait pas parti de l’ethnie dominante, et encore plus si les gens commence à croire que les étrangers apportent des problèmes avec eux (exemple caricatural et bête : “-ah, les problèmes, c’est la faute aux arabes, ils veulent tous nous convertir à leur religion”), vous l’aurez compris, les gens d’ethnie différente (donc les “étrangers” de tous types pour l’ethnie dominante) seront dans cette histoire arnaqués alors que ça n’est pas leur faute, il n’y aurait jamais eu ce problème sans la crise!

    Je n’ai pas cherché à justifier le “racisme” (et ce n’est même pas le bon mot) décrit plus haut, mais à l’expliquer, à bon entendeur, en espérant vous avoir instruit. si vous voulez approfondir le sujet personnellement, intéressez-vous à la sociologie, mais ne cherchez pas à y travailler actuellement dedans car il y a vraiment peu de débouchés, m’a dit mon prof de sociologie.

  • Chag
    Chag

    Je trouves cela complètement débile !!! Imaginons un citoyen lambda qui se fait agressé en France. Il sera soit “de souche” sois “de branche musulman” soit juif . Admettons. DE FACTO , n’importe quelle aggression sera raciste car elle sera soit raciste anti-blanc soit raciste anti-musulman soit antisémite !!! 100 % des agressions serait donc provoquées par le racisme !!!!!!!! Débile . On peut parfois juste prendre une claque car on est con , que l’on soit blanc noir ou jaune !! Ramener constamment toute agression à une question de race, montre l’obsession maladive qu’on ces gens .