11 princes saoudiens arrêtés pour une manifestation dans le palais royal de Riyad


Les autorités saoudiennes ont arrêté 11 princes qui ont organisé une manifestation dans le palais royal de Riyad, annonce le média d’État Sabq.

Le site web de Sabq, citant des responsables non identifiés, a annoncé samedi qu’une division de la Garde nationale, chargée de protéger la famille royale, avait reçu l’ordre d’arrêter 11 princes dans le palais royal de Riyad.

Selon le média en ligne, les membres de la famille royale ont été envoyés à la prison de Ha’ir, un important centre de sécurité au sud de la capitale dirigé par les services de renseignement saoudiens, où des criminels et des terroristes d’Al-Qaïda sont détenus.

Les manifestants ont exigé l’abolition de l’ordre du roi Salmane ben Abdelaziz Al Saoud, selon lequel le Trésor arrête le paiement des factures des princes pour l’eau et l’électricité. Les princes ont également demandé une compensation monétaire pour l’exécution de leur cousin.

Début novembre, le Comité suprême anti- d’, dirigé par le prince héritier Mohammed ben Salmane, a ordonné l’arrestation d’une quarantaine de personnalités influentes, dont des membres de la famille royale, d’anciens ministres, des militaires et des chefs d’entreprises. Selon le journal The National, le procureur général a déjà déclaré qu’il estimait qu’au moins 100 milliards de dollars avaient disparu dans des détournements divers et variés au cours des dernières décennies.

Les autorités saoudiennes ont fait savoir que la purge visait uniquement la endémique qui règne dans le pays, au moment où le royaume cherche à diversifier son économie dépendante du pétrole.

Au cours de ces derniers jours, la libération de plusieurs personnalités arrêtées a été rapportée par la presse. Ainsi, selon The National, deux princes, fils du défunt roi Abdallah, ont été libérés le 28 décembre dernier.

: 11 princes ont été arrêtés pour avoir dénoncé la fin de leurs privilèges

En , onze princes ont été arrêtés. Ils protestaient contre la fin de leurs privilèges

Les princes saoudiens se révoltent contre le système ? La presse saoudienne a confirmé ce samedi 6 janvier l’arrestation de onze princes saoudiens. Ces derniers ont été interpelés par les forces de l’ordre alors qu’ils se réunissant devant le Palais de de Riyad, dans la capitale saoudienne.

D’après Arab News, média saoudien, les onze princes protestaient contre un décret royal annonçant la suspension de leurs privilèges. Autrement dit, les princes saoudiens sont désormais dans l’obligation de payer leurs factures d’électricités et eaux comme n’importe quel autre citoyen du pays.

 

Arab News ajoute que les princes ont refusé de quitter les lieux après avoir été informés que leur doléance a été rejetée. Ils ont été arrêtés et transférés à la prison Hair, située au Sud du royaume en attendant leur jugement. Cette arrestation intervient au moment où le gouvernement saoudien introduit de nouvelles mesures économiques et juridiques.

« Un taux de chômage de plus de 12% »

Rappelons que plusieurs princes avaient été arrêtés ce 4 novembre dont le milliardaire Al-Waleed Ben Talal. Les princes saoudiens arrêtés avaient été accusés de détournement de fonds publics. La décision avait été prise suite à leur interpellation et avait suscité une vague de réactions dans la presse internationale.

Il convient de souligner que le royaume traverse une situation très difficile sur le plan économique. Le taux de chômage a dépassé les 12% l’année dernière et l’économie a subi la chute drastique des cours du pétrole. Une situation qui a poussé le prince héritier, Mohamed Ben Salman, à mener des changements profonds pour attirer les investisseurs internationaux.

Source : Courrier du soir / Sputnik 6 janvier 2018

Le va-t-il geler les avoirs des princes saoudiens arrêtés ?

Le va-t-il geler les avoirs des princes saoudiens arrêtés? Le quotidien Assabah revient sur la position du , concernant la demande de l’Arabie Saoudite, à plusieurs pays où les princes concernés par la « rafle » possèdent des biens ou des comptes en banque.

Arabie Saoudite : Purge sans précédent du Prince M. Ben Salmane ! 6/11

D'autres articles Meta TV


DOC MetaTV

A propos de DOC MetaTV

Meta TV "Fédération libre des médias alternatifs et indépendants". C'était le slogan à la fondation de Meta TV, avec beaucoup d'autres médias alternatifs du web. L'idée d'une fédération ne devait pas être la bonne méthode, mais une synergie serait sûrement une excellente chose. DOC

Laissez un commentaire