Un vaccin obligatoire contre la grippe la laisse aveugle, avec une sclérose en plaques 1


Une dame déclare que « le vaccin obligatoire contre la grippe » l’a rendue aveugle et lui a provoqué une sclérose en plaques

Ce n’est que quelques semaines après avoir reçu le vaccin antigrippal que Jennifer Whitney affirme avoir reçu un diagnostic de sclérose en plaques. Mukilteo, une résidente de Washington âgée de 34 ans, explique que Whitney  a été poussée par son patron à faire le vaccin. Finalement, Whitney a été licenciée suite aux nombreux jours de congé qu’elle a dû prendre pour pouvoir faire face à l’apparition des symptômes de la sclérose en plaques. Pendant 10 mois, Whitney n’a plus pu rien voir. En outre, elle ne peut maintenant plus avoir d’enfants.

Un vaccin obligatoire contre la grippe la laisse aveugle, avec une sclérose en plaques

Elle a déclaré à MailOnline : « certaines personnes me disent que tout se passe dans mon imagination parce qu’elles croient que les vaccins sont sûrs, ce qui n’est évidemment pas le cas. »

« Je n’imagine absolument pas tous ces symptômes et je n’imagine sûrement pas non plus comment je me sentais auparavant. Je ne sais pas si je pourrai, un jour,  recouvrer ma . »

Un vaccin obligatoire contre la grippe la laisse aveugle, avec une sclérose en plaques

Whitney était gestionnaire dans une entreprise d’optométrie au moment où elle a reçu son diagnostic de sclérose en plaques. Elle déclare que son patron lui a pratiquement forcé la main pour qu’elle se fasse vacciner contre la grippe.

 

« J’ai senti les pressions qui s’exerçaient sur moi pour que je puisse servir d’exemple pour les autres employés », affirme-t-elle. Mon patron encourageait tout le monde à se faire vacciner.

Je ne voulais pas créer d’incident et je me suis rendue à la pharmacie à l’heure du déjeuner pour recevoir mon vaccin contre la grippe. Ensuite, je suis retournée au travail. »

Dans les jours qui ont suivi, Whitney affirme avoir ressenti une variété d’effets secondaires possibles, comme des maux de tête, des douleurs et des vertiges.

«  J’ai juste réussi à rentrer chez moi, mais j’ai dû appeler mon mari pour me venir en aide. J’étais si faible que je ne pouvais plus marcher. Mon mari a dû me porter pour rentrer dans notre appartement.  Une fois à l’intérieur, il m’a allongée sur le canapé. A ce moment, je ne savais pas que j’allais passer les semaines suivantes au même endroit ! »

Les médecins lui ont dit qu’elle souffrait de vertiges bénins. Le jour suivant Whitney a été soumise à un examen IRM qui a révélé qu’elle était atteinte de sclérose en plaques. On lui a expliqué que son système immunitaire attaquait son cerveau.

« J’étais tellement choquée » dit-elle. « j’ai toujours été une personne en bonne . Je n’ai jamais dû m’absenter de mon travail pour cause de maladie.

Je ne parvenais pas à comprendre comment j’ai pu, soudainement, du jour au lendemain, développer une maladie grave incurable.

En outre, les effets secondaires des qui m’avaient été prescrits ont drôlement compliqué ma vie. Ma peau a éclaté en cloques sur tout le corps. J’ai fait part de la chose à mon neurologue. Il m’a rappelée ultérieurement pour faire des tests pour le lupus qui est un effet secondaire rare du Gilenya. »

Son état l’a pratiquement rendue incapable de faire son travail. Les fortes secousses qu’elle éprouvait lui rendaient la manipulation des lunettes quasiment impossible. C’est à cette époque qu’elle fut licenciée. Dans la suite, elle a commencé à éprouver des sortes de brûlures aux yeux. Maintenant, elle est sans travail et vit de régulières périodes de cécité.

Elle vient de découvrir que le tribunal des vaccins dédommage les victimes de vaccins contre la grippe.

La vie tragique d’une ex-infirmière après un vaccin antigrippal

 
 

Sources : Initiative CitoyenneVaxxter / Daily Mail /

D'autres articles


Laissez un commentaire

Commentaire sur “Un vaccin obligatoire contre la grippe la laisse aveugle, avec une sclérose en plaques