Une maladie inconnue fait 65 morts au Congo


Une maladie non identifiée – mais qui serait une épidémie de gastro-entérite -, a causé la mort de 65 personnes en environ quatre semaines dans l'aire de sante de Djera, dans la province de l'Équateur (nord-ouest de la République démocratique du ), a indiqué jeudi la radio onusienne Okapi, citant des sources sanitaires sur place.

 

Le ministre congolais de la Santé publique, Félix Kabange Numbi, le gouverneur intérimaire de l'Équateur, Sébastien Impeto, ainsi que des experts de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) sont arrivés mercredi à Boende pour investiguer sur cette maladie et prendre en charge les malades.

Un porte-parole au siège de l'OMS à Genève, Gregory Härtl, a quant à lui fait état de "cas de gastro-entérite", selon le journal bruxellois 'L'Echo'.

Des sources sanitaires sur place affirment avoir été alertées en juillet sur l'apparition d'une maladie contagieuse qui touche les aires de santé de Wetsikengo, Lokalia et Wafanya, dans le territoire de Boende, une localité située à 300 km à l'est de Mbandaka, le chef-lieu de la province.

Selon Radio Okapi, la maladie entraîne une forte diarrhée, de la fièvre et des vomissements – qui sont les symptômes d'une gastro-entérite.

Selon les mêmes sources sanitaires, quatre infirmiers qui soignaient des malades font partie des victimes.

Des équipes de l'OMS et de la zone de santé de Boende, dépêchés sur place, ont prélevé des échantillons qui sont actuellement analysés à l'Institut national des recherches biomédicales (INRB) à Kinshasa.

En attendant les résultats des examens au niveau local, M. Kabange Numbi s'est engagé à envoyer une autre équipe des médecins à l'aire de santé de Djera, à une vingtaine de kilomètres de Boende.

Cette mission va prélever de nouveaux échantillons qui permettront, dès ce week-end, d'avoir plus de détails sur cette maladie, a affirmé le ministre.

L'apparition de cette maladie intervient alors qu'une épidémie de fièvre hémorragique Ébola sans précédent depuis l'émergence du en 1976 – lors de deux flambées simultanées au Soudan et en RDC (à l'époque Zaire) – a fait au moins 1.350 morts sur 2.473 cas dans quatre pays d' de l'Ouest (, Sierra Leone, Guinée et plus récemment Nigeria).

__________________________________________________________

Source(s) : 7sur7 / Belga, le 21.08.2014

D'autres articles

Laissez un commentaire