Un militant UMP lève 100 000 euros pour l’armée israélienne : Thibault de La Baronnière


Thibault de La Baronnière, militant , a co-organisé une importante levée de fonds à destination des militaires israéliens.

Retenez bien son patronyme : Thibault Breton de la Baronnière.

Thibault Breton de la Baronnière

Thibault Breton de la Baronnière

Diplômé d’HEC et gestionnaire de fortune entre Tel Aviv et Paris, ce jeune aristocrate passionné par Israël participe à une opération singulière: récolter de l’argent pour les soldats israéliens mobilisés à .

À l’origine du projet: sa condisciple d’HEC prénommée Alexandra. Âgée de 29 ans, cette Française immigrée en Israël a lancé –le 20 juillet– la campagne via les sites Leetchi (pour les paiements en ligne) et Facebook (pour la communication en images).

Dénomination de l’opération: “Standing behind our soldiers” (“Se tenir debout derrière nos soldats”).

stand

Ce vendredi 8 août, au terme de 20 jours, 1249 donateurs (essentiellement Français et/ou Israéliens) ont ainsi permis d’amasser la somme exacte, à ce jour, de 94 760 euros. La campagne se terminera autour du 30 août.

Selon les organisateurs, la majeure partie de l’argent récolté est envoyée aux soldats à travers des produits de première nécessité. 

Le 21 juillet, les initiateurs de la campagne étaient réunis dans une discothèque de Tel Aviv afin d’emballer les premiers colis.

Parmi eux, un jeune militant UMP également conseiller de quartier du XVIème arrondissement de Paris (dirigé par l’ultra-sioniste Claude Goasguen): Thibault de la Baronnière.

Fondateur et co-président d’un obscur think-tank dénommé “Israel Institute” (groupuscule membre du Crif), l’homme était présent (à gauche de l’image ci-dessous) lors de la préparation des dons.

thibcatsdogs

Le 24 juillet, il était l’invité de la chaîne israélienne i24news pour relater (à partir de 2’50) la genèse et le but de l’opération.

supprimée (youtube.com/watch?v=8XXgQA5oU4o)

Un détail éloquent: sur la page Facebook de la campagne, le soutien envers l’armée est évidemment tel qu’il passe sous silence les crimes de guerre commis à et dénoncés par l’.

Un exemple: le groupe de Français et d’Israéliens célèbre ainsi l’un des leurs dénommé Jordan Bensemhoun.

Souvenez-vous: il s’agissait de ce jeune homme, originaire de la banlieue lyonnaise et mort dans sa tenue de militaire israélien durant les opérations exercées à l’encontre de la population palestinienne de Chajaya. Panamza avait rapporté que l’ambassade de France à Tel Aviv avait présenté ses condoléances à sa famille avant de faire retirer le communiqué de leur site internet.

Le groupe mené par Alexandra (dont le nom n’est d’ailleurs jamais mentionné) et Thibault de la Baronnière n’a pas manqué de rendre un hommage singulier au jeune homme mort durant des crimes de guerre commis par son armée.

jordan

Jordan Bensemhoun était un “héros tombé alors qu’il combattait pour protéger NOTRE pays” selon ce groupe composé de Français et d’Israéliens.

Parmi les nombreuses exactions commises à Chajaya, en voici une qui ne semble pas émouvoir le militant et ses camarades toujours engagés dans la récolte de fonds. Capturées lors d’un bombardement israélien survenu le 30 juillet, les images suivantes ont été diffusées par l’agence Reuters et le site du Monde.

Il s’agissait là d’un extrait presque délicat au regard de la brutalité et de l’horreur dévoilées par la séquence intégrale (âmes sensibles, s’abstenir).  

__________________________________________________________

Source : Panamza / Par , le 08.08.2014

D'autres articles

Laissez un commentaire