Syrie : l’Arabie saoudite cherche à équiper les rebelles d’armes pakistanaises


L', qui tente d'unifier et de renforcer les rebelles syriens, est en pourparlers avec le pour leur fournir des armes anti-aériennes et antichars capables de renverser l'équilibre sur le terrain.

Les États-Unis imposent jusqu'à présent un veto à la fourniture de telles armes par leurs alliés aux rebelles, de crainte qu'elles ne tombent aux mains d'extrémistes, mais l'échec des négociations de paix de Genève les encourage à changer de position, d'après des opposants syriens et des analystes.

Lors d'une visite éclair la semaine dernière dans le nord de la , le chef de la coalition nationale de l'opposition, Ahmad Jarba, a promis aux rebelles que "des armes performantes vont bientôt arriver"Une source proche du dossier indique que l' va se procurer ces armes du , qui fabrique sa propre version des missiles chinois sol-air à très courte portée (Manpad) nommés Anza et des armes antichars.

Facilités de stockage en Jordanie ?

Elle souligne que le chef d'état-major de l'armée pakistanaise, le général Raheel Sharif, s'est rendu début février dans la première visite de ce genre en , où il a rencontré le prince héritier Salman ben Abdel Abdel Aziz. Le prince Salman, accompagné d'une importante délégation, s'est à son tour rendu la semaine dernière au . Il avait été précédé par le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Saoud Al Fayçal.

Les rebelles affirment que des armes anti-aériennes et antichar leur permettraient de renverser l'équilibre sur le terrain, le régime disposant pour le moment de la suprématie aérienne et ayant recours au procédé particulièrement meurtrier de lancement à partir d'hélicoptères de l'armée de barils d'explosifs sur les zones civiles. Selon cette même source, la fourniture d'armes serait accompagnée de facilités de stockage en Jordanie.

__________________________________________________________

Source(s) : RTL avec AFP, le 23.02.2014

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire