Des singes forcés d’inhaler des gaz d’échappement : Volkswagen présente ses excuses pour son test


C’est une information révélée par le New York Times. En 2014, des scientifiques d’un laboratoire ont mené une étude – financée par Volkswagen – quelque temps avant que le du dieselgate n’éclate.

Selon nos confrères, une dizaine de singes ont été placés dans une chambre hermétique. Les animaux – qui regardaient des écrans pour “se divertir” – ont inhalé des gaz d’échappements d’un véhicule diesel, une Volkswagen Beetle, en marche.

Volkswagen a voulu cacher les résultats «dévastateurs» des tests sur les singes
https://planetes360.fr/singes-forces-dinhaler-gaz-dechappe…/

ATTENTION, certaines images peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes ainsi que des personnes non averties

Documentaire bientot disponible sur LAWEBTV (https://planetes360.fr/la-web-tv/) avec LEPASS360 (https://planetes360.fr/lepass360/)

via : Dirty Money

Le New York Times indique que “les constructeurs allemands ont financé l’expérience en essayant de prouver que les diesels dotés des dernières technologies sont bien plus propres que les anciens”. Sauf que la Beetle avait été modifiée pour que les niveaux de pollution soient bien moins importants que sur la route.  Du côté de Volkswagen, l’enseigne a présenté ses excuses en indiquant que “cette méthode scientifique était une erreur”.

Fin 2015, le groupe Volkswagen avait reconnu avoir équipé 11 millions de ses voitures diesel, dont environ 600.000 aux , d’un logiciel faussant le résultat des tests anti-pollution et dissimulant des émissions dépassant jusqu’à 40 fois les normes autorisées.

Aux , Volkswagen a déjà dû débourser plus de 20 milliards de dollars pour réparer ou racheter près de 600.000 voitures incriminées – équipées principalement de moteurs diesel 2 litres et de moteurs 3 litres pour moins de 100.000 d’entre elles – et indemniser leurs propriétaires.

 

Sources : Jean Marc Morandini / RTPlanetes360

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire