Saint-Etienne : 12 000 euros requis contre un curé qui héberge des sans-papiers


Le père Gérard Riffard accueille depuis plusieurs mois une cinquantaine de sans-abri dans sa paroisse. Et ce dépit d'un arrêté municipal qui met en avant les problèmes de sécurité.

Un prêtre convoqué au tribunal de police, ce n'est pas si courant. Pourtant, ce mercredi matin, le père Gérard Riffard, de l'église Sainte-Claire-de-Montraynaud, à Saint-Etienne (Loire), a été entendu à la barre durant une heure. Il lui est reproché d'accueillir au sein de sa paroisse une cinquantaine de demandeurs d'asile africains, dont douze enfants, et ce malgré un arrêté municipal qui met en avant les problèmes de sécurité (manque de sorties de secours, de détecteurs d'alarme ou de fumée…).

"De l'argent, il n'en a pas !"

"On se contente de mettre à l'abri des gens qui sont laissés dehors pour la nuit. On ne vit pas à la rue, surtout quand il y a des enfants. Où sont-ils le plus en sécurité, dans notre local ou dans la rue ?", se demande l'homme d'église, âgé de 70 ans et qui a bénéficié ce mercredi matin de la présence d'environ 150 personnes venues le soutenir.

Au terme de l'audience, le tribunal a requis 239 jours d'amende à 50 euros à l'encontre du curé, soit près de 12 000 euros. "Ce qui m'importe, ce n'est pas le montant, a réagi son avocate, Me Chantal Jullien, jointe par metronews. Le problème, c'est le principe. Je ne suis pas sûre que payer cette somme résoudra le problème des sans-abri. Et de toute façon, de l'argent, il n'en a pas !" Le jugement a été mis en délibéré au 10 septembre. 

__________________________________________________________

Source : Métro News / Par Pierre-Alexandre Bevand, le 11.06.2014

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire