Recette sioniste : Comment créer un trouble à l’ordre public ?


Par Le Libre Penseur
La recette est très simple, elle se compose principalement de chutzpah, vous marinez cela dans une interdiction abjecte et historique de manifester son indignation puis vous arrosez cela de présence d’agents subversifs dans les manifs et le tour est joué. Le résultat est amer, infect mais vous devez l’avaler car c’est la démocratie qui le veut !
 

Affrontements entre policiers et manifestants pro-palestiniens à Paris

_drapeau_sionisteDes violences ont émaillé la fin de la interdite en soutien aux Palestiniens, samedi 19 juillet, dans les rues de Paris autour du quartier Barbès. Plusieurs centaines de manifestants ont jeté des projectiles, des cailloux et des bouteilles sur les forces de l’ordre. Les policiers ont répliqué avec des gaz lacrymogènes. 

Selon notre journaliste présente sur place, des gaz lacrymogènes ont notamment été tirés rue Poulet, au nord du carrefour de Barbès. Des casseurs ont mis le feu à des poubelles et à au moins deux drapeaux israéliens, de nombreux magasins du quartier ont baissé leur rideau. Selon d’autres journalistes, certains manifestants avaient préparé des masques chirurgicaux pour mieux supporter les gaz. D’autres témoins évoquaient également des débuts d’affrontements sur la butte Montmartre où se rendait la suite du cortège, calme dans sa grande majorité.

Au moins un homme blessé 

Selon la police qui a fait face à des mouvements de foule disparates dans les petites rues, au moins une personne a été blessée pendant ces échauffourées. Il s’agirait d’un homme ensanglanté au niveau du bassin. A 17 heures, les forces de police avaient interpellé 14 personnes mais affirmait avoir circonscrit les violences.

Les autorités affirment avoir dû tirer des gaz lacrymogènes quand les manifestants ont voulu emprunter le boulevard Magenta alors que cela leur était interdit. Selon les estimations de la préfecture de police contactée par Le Monde, entre 1500 et 2000 personnes ont participé au cortège de Barbès, entre 100 et 200 manifestants se sont réunis à la gare du Nord.

La mise en garde de Hollande 

Début de la pro-palestinienne au métro Barbès à Paris samedi 19 juillet. | AFP/FRANCOIS GUILLOT

Le président de la République lui-même avait lancé une mise en garde, depuis le Tchad où il se trouve en visite officielle, avertissant que « ceux qui veulent à tout prix manifester en prendront la responsabilité ». « J’ai demandé au ministre de l’intérieur que ces manifestations ne puissent pas se tenir », a souligné François Hollande, notant que cela « n’empêchera pas d’autres moyens d’expression ».

Peu après 14 heures, plus d’une centaine de militants, certains munis de pancartes, s’étaient massés sur le carrefour situé non loin de la Gare du Nord. « Nous sommes tous des Palestiniens » ou « vivra, vaincra », ont-ils scandé, sous l’œil de très nombreux CRS qui ont commencé à se positionner à leur arrivée.

__________________________________________________________

Source(s) : LaTaverne DesPirates / YouTube / ​Le Monde avec AFP / Le Libre Penseur, le 19.07.2014

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire