Honteux, le cinéaste franco-polonais Roman Polanski reçoit le César du Meilleur réalisateur pour La Vénus et la fourrure en 2014 Crédit MARTIN BUREAU - AFP

“On parle du viol d’une enfant de 13 ans” : le “New Yorker” raille Bernard Henri-Lévy pour son soutien à Polanski et DSK


Dans un entretien au magazine américain, le philosophe français est vivement critiqué pour ses prises de position sur les violences faites aux femmes.

Il a dû passer un mauvais moment. Dans un entretien mis en ligne le 18 mars, le magazine américain The New Yorker (en anglais) se paye . L’intellectuel français est notamment critiqué pour son soutien inconditionnel à Roman Polanski et Dominique Strauss-Kahn, deux hommes accusés de violences sexuelles. “Avec lui, on a souvent l’impression que l’intellectuel français le plus connu dans le monde se mêle de toutes les disputes des autres”, écrit en préambule le journaliste Isaac Chotiner.

Interrogé dans un premier temps sur la et , est ensuite confronté à certains de ses propos passés sur le cinéaste Roman Polanski, accusé du viol d’une mineure en 1977. “Vous avez écrit que Roman Polanski avait ‘peut-être commis une erreur de jeunesse’ (…) Il avait, je crois, 13 ans à l’époque des faits. Ah, non, c’était sa victime qui avait 13 ans. Lui en avait 43”, balance le journaliste.

“Où ai-je dit ça ?”

L\

En difficulté, le philosophe ne répond pas et assure que Roman Polanski a été “puni durement” parce qu’il était riche et célèbre, n’hésitant pas à parler de de classe inversée”. “On parle du viol d’une enfant de 13 ans”, relance le journaliste. “Oui, un viol ; 14 ans, 15 ans, 13 ans, peu importe. C’est de toute façon un crime”, balaye BHL, avant d’assurer que le cinéaste avait “purgé” sa peine. “Il a fui le pays”, réplique Isaac Chotiner. “Il est allé en prison d’abord”, défend l’intellectuel.

“C’était un fugitif”, rappelle le journaliste, avant d’aborder le cas Dominique Strauss-Kahn, accusé de viol et arrêté en 2011 à New-York. “Quand une autre femme l’a accusé de tentative de viol, vous avez écrit ‘j’en veux à ceux qui ont accepté avec complaisance le récit de cette autre femme, cette fois-ci Française, qui prétend avoir été victime d’une tentative de viol similaire [à celle de Nafissatou Diallo, la femme de chambre du Sofitel], mais qui s’est tue pendant huit ans, mais, sentant une opportunité en or, ressort son dossier (…) Comment savez-vous qu’elle prétendait ?”, interroge-t-il. “Où ai-je dit ça ?”, répond BHL, avant de dire qu’il ne se souvient pas de ce texte, publié sur le Daily Beast.

La même amnésie semble s’emparer de Bernard-Henri Lévy lorsque le New Yorker l’interroge sur des propos tenus en 2006 où il compare le voile à une “invitation au viol”. “J’ai dit à plusieurs reprises que je n’avais jamais dit ça. Ce n’est pas une de mes citations”, se défend l’intellectuel, avant de comparer le port du voile à un .

Source : Franceinfo

D'autres articles Meta TV


DOC MetaTV

A propos de DOC MetaTV

Meta TV existe depuis 2013 et a toujours été un multi-media sur une ligne clairement et radicalement opposée aux mondialisme, sionisme, impérialisme, européisme.

Laissez un commentaire