Municipales 2014 : Une candidate FN s’affiche avec un drapeau nazi et des symboles SS


Une candidate sur la liste du à Nevers pour les municipales apparaît dans plusieurs photos à côté d'un drapeau sur Facebook. Elle affiche également ses goûts pour la SS et le Klu Klux Klan.

Séverine Amelot est inscrite sur la liste du candidat à pour les élections municipales à Nevers. Cette femme, âgée de 37 ans, s'est affichée sur Facebook à plusieurs reprises devant un drapeau a constaté L'Express.

Séverine Amelot à côté d'un drapeau nazi

Séverine Amelot à côté d'un drapeau

Crédit : Séverine Amelot / Facebook via "L'Express"

Sur ce profil, accessible à tous les utilisateurs du réseau social, Séverine Amelot n'hésite pas à poser vêtue d'un t-shirt floqué de l'insigne d'une division de SS constituée de Français ayant rejoint l'ennemi pendant la Seconde mondiale (la division de Waffen-SS Charlemagne, ndlr).

Séverine Amelot, avec un t-shirt sur lequel figure un blason SS

Séverine Amelot, avec un t-shirt sur lequel figure un blason SS

Crédit : Séverine Amelot / Facebook (DR)

Plus bas sur cette page, les internautes peuvent découvrir les centres d'intérêts de cette sympathisante du . Parmi eux, on retrouve notamment le Klu Klux Klan, mais aussi de nombreuses pages consacrées au mouvement des skinheads.

Exemples de centres d'intérêts de Séverine Amelot

Exemples de centres d'intérêts de Séverine Amelot

Crédit : Facebook (DR)

Dans ses différentes publications, elle soutenait cet été les manifestations organisées pour Esteban Morillo, le meurtrier présumé du jeune militant d'extrême gauche Clément Méric.

Page de soutien à Esteban Morillo, relayée par Séverine Amelot

Page de soutien à Esteban Morillo, relayée par Séverine Amelot

Crédit : Facebook (DR)

Ces agissements ont été "condamnés" par la tête de liste FN Christophe Gaillard, tandis que Marine Le Pen n'y a vu qu'"un problème sur 22.000 candidats Front national".

Le prétendant à la mairie de Nevers ne peut l'exclure de sa liste, celle-ci étant officiellement déposée. "Je condamne fermement cette personne et ces agissements", a-t-il affirmé. Il s'est défendu en expliquant avoir repris la tête de liste FN récemment, "il y a un mois", et s'être à l'occasion séparé de plusieurs personnes "pour des raisons similaires". 

Amelot sera exlue dans l'entre-deux tours

Séverine Amelot "n'est pas encartée au FN", a-t-il assuré, et ne participe pas activement aux réunions. Il a précisé ne pas avoir "mené d'investigations sur tous ses colistiers" et ne pas être au courant des photos et commentaires postés sur la page Facebook de Séverine Amelot. Pour preuve de sa bonne foi, il a argué de son passé associatif à SOS Racisme et à la Ligue des droits de l'Homme dans le département de la Nièvre. 

Mais, a-t-il ajouté, il est désormais "pieds et poings liés" car une fois la liste déposée à la préfecture il ne peut la changer. "Au deuxième tour, elle sera exclue de la liste", a-t-il assuré. En marge d'une conférence de presse à Forbach (Moselle), la patronne du Front national, , a relativisé : "On a près de 22.000 candidats. On n'est pas policiers, on ne les passe pas au scanner. Il n'y a que les médias pour passer au scanner les candidats du FN. Si on faisait la même chose chez d'autres partis, on découvrirait peut-être des choses".
 

__________________________________________________________

Source(s) : RTL avec AFP, le 087.03.2014

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire