Lilian Thuram réagit dans “Envoyé spécial” au “grave problème” des terrains de sport synthétiques


Pour commenter une enquête plutôt alarmante sur les terrains de sport synthétiques, le footballeur Lilian Thuram était l’invité d’Elise Lucet dans “Envoyé spécial”, le 22 février 2018.

Après la diffusion d’une enquête intitulée “Gazon suspect”, Lilian Thuram était, le 22 février, l’invité d’Elise Lucet dans “Envoyé spécial”, pour évoquer les dangers des granulés de caoutchouc recyclés présents sur les terrains de sport synthétiques. C’est justement le jour qu’avait choisi le gouvernement pour demander un rapport sur cette question.

“C’est déstabilisant. Ça fait un peu peur”, a réagi le footballeur, lui-même parent d’enfants qui jouent sur ces terrains. Et comme tout parent l’aurait fait, il s’est aussitôt renseigné pour savoir si son fils, actuellement au centre de formation de Monaco, jouait sur ce type de terrain (heureusement non, le terrain a été rénové : c’est du liège – “vraisemblablement pour éviter le granulat de pneu”…).

“Il est capital d’alerter les familles, les clubs”

 A la suite de l’enquête d'”Envoyé spécial”, des prélèvements ont été réalisés sur deux terrains synthétiques, en Seine-et-Marne et aux portes de Paris. Ils ont été analysés en laboratoire. Leur teneur en HAP(hydrocarbures aromatiques polycycliques, des substances classées cancérigènes) est dans la norme établie pour les pneus, mais des dizaines de fois plus élevée que celle qui est autorisée pour les jouets…

“Il y a un grave problème, a commenté Lilian Thuram, qui aurait “aimé le savoir quand [s]es enfants étaient petits”. Il est absolument capital “d’alerter les familles, les clubs, les dirigeants, pour mettre en place des bonnes pratiques (dire aux enfants de ne pas mettre les granulats dans la bouche, de se laver les mains, faire très attention en cas de blessure…).”

Lilian Thuram s’est enfin dit “persuadé” que le mouvement qui mène les , par exemple, à remplacer ce genre de terrains, va se mettre en route en aussi. “Il faut alerter les pouvoirs publics, a-t-il conclu, parce que ce sont eux qui ont mis en place ces normes qui n’ont pas de sens. Mais peut-être que ces personnes n’ont pas d’enfants qui jouent au foot…”

Une diffusée dans “Envoyé spécial” le 22 février 2018.

Gazon suspect

Entre les brins d’herbe des terrains de sport synthétiques, des petites billes noires qui rebondissent et s’infiltrent partout… Elles sont issues de vieux pneus broyés qui contiennent des substances considérées comme toxiques. Quelles conséquences sur la  ? Une enquête d'”Envoyé spécial”.

 

Source : francetvinfo

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire