L’histoire est toujours condamnée à se répéter


Le 7 décembre 1941, 56 navires et 414 avions de l’Empire du ont procédé à l’équivalent d’une « frappe chirurgicale » du 21ième siècle contre le territoire des États-Unis, à Pearl Harbor, Hawaii, entraînant la destruction ou paralysie de 16 navires et de 347 avions, coûtant la vie à 3,649 Américains et causant des blessés innombrables.  Le lendemain, le 8 décembre 1941, les États-Unis ont déclaré que l’état de existait maintenant entre les États-Unis et l’Empire du , entrant ainsi l’Amérique dans la Seconde Mondiale.

Aujourd’hui, toute la puissance des États-Unis se prépare pour sa propre « frappe chirurgicale » du type Pearl Harbor contre la Syrie en utilisant au moins deux groupes de porte-avions, au moins 10 destroyers et sous-marins équipés de missiles de croisière, un certain nombre de bombardiers B-1 et B-2 et un appareil de renseignement qui garantit un succès quasi-virtuel dans la destruction d’à peu près tout ce qu’ils désirent.  Le lendemain de cette attaque américaine prévue contre la Syrie, la Troisième Mondiale aura commencé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le dénominateur commun entre la Seconde Mondiale et la Troisième Mondiale est l’économie mondiale … En 1941, la grande majorité des pays occidentaux étaient dans un état de siège brutal par leurs propres populations alors les effets dévastateurs de la Grande Dépression étaient toujours en cours depuis l’effondrement du système bancaire en 1929 et tous les effort pour l’arrêter avaient échoué … En 2013, tous les efforts pour relancer l’économie mondiale depuis l’effondrement bancaire de 2007-2008 ont également échoué.

Grâce à cette nouvelle Grande Dépression, les États-Unis, l’, la majorité des pays d’Amérique du Sud, d’Asie et de tout le sont dans une spirale économique mortelle qu’aucune somme de dollars imprimés à partir de rien par la Réserve Fédérale des États-Unis ne sera capable de contrôler ou d’arrêter.

Vous ne connaissez peut-être pas ce fait, mais il est vrai qu’il existe un accord parmi les économistes mondiaux que la Seconde Guerre Mondiale a été responsable de l’arrêt de manière décisive de la Grande Dépression.  Lorsqu’on leur demande pourquoi les guerres américaines en et en Afghanistan n’ont pas réussi à causer le même impact aujourd’hui, ils prétendent souvent que les conflits actuels sont tout simplement trop petits pour avoir un impact économique significatif.

À l’entrée des États-Unis dans la Seconde Guerre Mondiale, les chiffres sont devenus en effet stupéfiants.  De 1940 à 1944, les dépenses du gouvernement fédéral des États-Unis ont grimpé de plus de six fois à partir de seulement 9,5 milliards de dollars à $72 milliards.  Cette augmentation a conduit à une expansion correspondante de 75 milliards de dollars du Produit Intérieur Brut nominal des États-Unis, de 101 milliards de dollars en 1940 à 175 milliards de dollars en 1944. En d’autres termes, l’effort de guerre a fait que le Produit Intérieur Brut des États-Unis a augmenté de près de 75 % en seulement quatre ans.

La Seconde Guerre Mondiale a également anéanti les problèmes chroniques de chômage en Amérique.  En 1940, onze ans après le Crash, le chômage était encore à un niveau obstinément élevé de 8,1%.  En 1944, le taux de chômage était tombé à moins de 1%.  Le nouvel afflux de dépenses gouvernementales et le déploiement des hommes en âge de travailler à l’étranger ont attiré des femmes dans la population active en nombre sans précédent, augmentant ainsi considérablement la production économique.  En outre, les dépenses du gouvernement sur la technologie de guerre ont produit un grand nombre de percées qui ont influées sur la production des biens de consommations pendant des décennies.

Aujourd’hui, les États-Unis et l’ font face à une menace encore beaucoup plus grave que pendant la Grande Dépression, avec un taux réel de chômage aux États-Unis approchant maintenant 25%, le taux européen à plus de 12% et un taux de chômage chez leurs jeunes à un niveau choquant de 26%.

Maintenant, le fait le plus important que vous devez savoir est ceci … Les taux massifs de chômage provoquent TOUJOURS la rébellion, la révolution et la guerre civile.

Et la raison pour laquelle vous avez besoin de savoir ce fait est que la classe de l’élite au pouvoir qui dirige votre vie connaît ce fait … comme l’influente Rand Corporation qui, lorsque la crise bancaire mondiale a commencé en 2008, a exhorté le de lancer une guerre massive contre une puissance étrangère dans le but de stimuler l’économie américaine et éviter une récession … et le puissant chroniqueur du Washington Post, David Broder, qui, en 2010, a exhorté le président Obama à lancer une guerre de grande ampleur contre l’Iran afin d’aider l’économie et être réélu … et le gagnant du Prix Nobel en économie et proche confident d’Obama, Paul Krugman, qui, en 2011, a vanté les vertus de la Seconde Guerre Mondiale qui a été en mesure de résoudre les problèmes chroniques du chômage aux États-Unis commencés par la Grande Dépression.

Obama, malheureusement, a commencé à boire cette guerre « Kool-Aid » comme tant de ses prédécesseurs l’avaient fait avant lui.  Certes, depuis son entrée en fonction en 2009, Obama a résisté à ces forces guerrières, mais comme les économies mondiales et américaines le démontrent maintenant, il a abandonné.

Cependant, en voyant une attaque contre la Syrie pour ce qu’elle est vraiment, le début de la Troisième Guerre Mondiale, et également en notant que l’offensive de la médiatique typique a, cette fois, échoué à convaincre quiconque de leurs fausses accusations contre un autre pays du , Obama a frappé le bouton proverbial de « pause », en indiquant à ses « amis » fabricants de guerres, qu’il ne commencerait pas la Troisième Guerre Mondiale sans qu’ils soient avec lui sur l’avant-scène.

Et ne vous méprenez pas à ce sujet … la « main invisible » qui a poussé le doigt de sur ce bouton « pause » était le mouvement mondial de nouvelles Alternative-Conspiracy qui, pour la première fois dans l’histoire moderne, a arrêté les projets de ces fauteurs de guerres directement dans son élan !

Mais, si vous pensez que cette petite victoire est suffisante, vous ne pourriez pas être plus dans l’erreur !

Ces puissantes organisations de propagandes médiatiques classiques ont dépensé des milliards de dollars au cours des 20 dernières années pour s’assurer que ce qu’ils disent soit cru en toute confiance sans aucun examen ou aucun doute … et pour eux, ceci n’est qu’un incident de parcours et leurs actions (qui ont déjà commencé) vont être plus brutales que tout ce que nous avons vu jusqu’ici.

Ce qui se dresse entre ces menteurs médiatiques et la vérité, c’est vous !  Mais, et cela est essentiel, uniquement si vous continuez à soutenir ceux d’entre nous qui vous disent encore toute la vérité et vous permettent ainsi d’agir avec cette connaissance.  Après tout, comment pensez-vous que ces dizaines de milliers de personnes aux États-Unis peuvent maintenant dire à leurs législateurs de mettre fin à cette guerre et comment les centaines de milliers d’autres personnes qui manifestent contre cette guerre partout dans le monde reçoivent leurs faits ?

Au cours des prochaines semaines, vous allez entendre encore plus de mensonges de vos gouvernements et vous allez voir un certain nombre de « faux drapeaux, (false flags) », d’attaques conçues pour vous effrayer dans l’inaction, et vous verrez vos dirigeants élus s’agenouiller devant les fauteurs de guerre dont les menaces contre eux sont réelles et ne doivent pas être prises à la légère.

Et soyez avertis … juste comme le 11 septembre 2001 … ne permettez pas à ces monstres de présenter un « spectacle », en particulier à la lumière des nouveaux faits qui émergent au sujet des transferts secrets aux États-Unis d’armes nucléaires.

Comme nous vous l’avons dit à maintes et à maintes reprises au cours de la dernière décennie … Que vous le vouliez ou non, vous êtes un participant à cette guerre, et alors que les derniers chapitres de cette grande saga sont écrits, vous ne pouvez pas ne pas vous lever pour soutenir ceux d’entre nous qui, à grands risques, avons forcé une « pause » dans cette guerre, parce que si vous ne le faites pas il n’y aura vraiment plus aucun espoir pour nous tous.

Votre don immédiat pour nous aujourd’hui va assurer notre capacité, en toutes circonstances, de continuer à vous dire la vérité sur ce qui se passe.  D’autre part, votre incapacité à nous soutenir (ou d’autres comme nous) assurera que seulement les voix qui resteront seront celles des nouveaux fauteurs de guerre.

C’est, en effet, une heure grave … mais les courageux se lèveront et ne craindront pas ces monstres ni leurs menaces et, au contraire, se rassembleront autour de ceux d’entre nous qui resteront encore pour lutter activement contre eux quand cela compte le plus … le tribunal de l’opinion publique.

 

__________________________________________________________

Source(s): Whatdoesitmean / Traduction : PLEINSFEUX.ORG 

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire