“Les États-Unis ne peuvent vaincre le terrorisme après l’avoir propagé”


Les pays qui ont "propagé le terrorisme" ne peuvent vaincre les extrémistes, a affirmé jeudi le président syrien Bachar al-Assad, en dénonçant les "objectifs cachés" des États-Unis au .

"Combattre le terrorisme ne peut être le fait de ces pays qui ont aidé à créer des groupes terroristes en leur donnant un soutien logistique et financier et en ayant propagé le terrorisme à travers le monde", a déclaré le président syrien, cité par l'agence de presse officielle Sana.

Bachar al-Assad a tenu ces propos lors d'une entrevue à Damas avec Ali Shamkhani, secrétaire du Conseil suprême iranien de sécurité nationale, arrivé mardi en .

Les deux hommes ont estimé que les États-Unis abordaient la question de la lutte contre les extrémistes "avec des objectifs cachés qui ne servent pas les peuples de la région", selon les propos rapportés par Sana.

Damas qualifie de "terroristes" tous les mouvements qui cherchent à renverser le régime, comme les rebelles modérés soutenus par les États-Unis et d'autres membres de la coalition anti-djihadistes, dont des pays du Golfe.

Le régime de Bachar al-Assad n'a pas particulièrement réagi au lancement le 23 septembre des frappes de la coalition contre l'EI en , où ce groupe radical a pris le contrôle, à la faveur de la guerre civile, de larges pans de territoires dans le nord et l'est. Il a insisté sur le fait qu'une action militaire contre l'EI ne pourrait réussir si la coalition n'était pas élargie à la et à l', son allié clé dans la région.

Lire aussi

En Syrie, les USA n’ont pas visé l’ÉI, mais des installations pétrolières

 

__________________________________________________________

Source(s) : RTBF / Belga, le 30.09.2014

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire