Le retour de la momie : Le mystère de la mort de Toutankhamon enfin élucidé


L’énigme de la mort du pharaon Toutankhamon serait-elle enfin résolue ? Une équipe de chercheurs britanniques pense avoir trouvé la clé du mystère – que la mort, au Caire, de l’archéologue lord Carnarvon, quelques heures après avoir découvert le tombeau du pharaon, en 1922, avait contribué à épaissir.

The Independent fait part des travaux effectués par l’équipe de chercheurs, qui se sont attachés à découvrir les causes, jusque-là inconnues, de la mort de ce jeune roi, en 1323 avant J.-C., à l’âge de 19 ans. Un sur le sujet sera diffusé le 10 novembre sur Channel 4.

Pour mémoire, les théories sur les circonstances de la mort de Toutankhamon sont nombreuses. Les dernières en date évoquaient une crise d’épilepsiele paludisme et une maladie des os. La thèse défendue par les experts britanniques de l’Institut Cranfield Forensic (centre de recherche scientifique et technologique) ? Toutankhamon se serait pris de plein fouet une carriole, qui lui aurait brisé les côtes et écrasé le cœur. C’est la raison pour laquelle, contrairement aux autres rois momifiés, cet organe est absent de son tombeau. Pour étayer cette hypothèse, les chercheurs ont fait appel à des spécialistes du crash-test pour effectuer des simulations virtuelles.

Mais les chercheurs ne s’arrêtent pas là. Ils affirment également que la momification de Toutankhamon a été complètement ratée. C’est ce qui expliquerait l’aspect carbonisé de la momie. Selon eux, le corps a bien brûlé, mais du fait d’un phénomène étonnant qui se serait produit au sein du sarcophage. 

“Son corps entra effectivement en combustion peu après ses obsèques ; c’est une véritable découverte”, s’enthousiasme Chris Naunton, directeur de l’Egypt Exploration Society (centre de recherche archéologique).

Pour arriver à cette conclusion, Robert Connolly, anthropologue à l’université de Liverpool et membre d’une équipe scientifique qui passa aux rayons X les restes du pharaon en 1968, a examiné, avec l’archéologue médico-légal Matthew Ponting, un bout d’épiderme retrouvé récemment sur les os du pharaon. Selon les deux hommes, c’est le contact entre l’oxygène, le lin et les huiles sur le cadavre qui a provoqué cette réaction chimique, cuisant le corps de Toutankhamon à une température de plus de 200 °C.

____________________________________________________________

Source(s): bigbrowser / Relayé Par Meta TV )

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire