Le gouvernement britannique ébranlé par un scandale de pédophilie


Au Royaume-Uni, suite aux révélations sur un scandale d’abus sexuels à Westminster, la ministre de l’Intérieur Theresa May promet la « transparence maximale ». Un grand déballage public pourrait s’en suivre.

 
 
 
 
 
 
 
 

Les scandales d’abus sexuels n’en finissent pas de secouer le Royaume-Uni, tel que le rapporte Le Figaro aujourd’hui. On dénombre des centaines de victimes du défunt Jimmy Savile, ex-animateur vedette de la BBC, tandis que le chanteur pour enfants Rolf Harris, âgé de 84 ans, a été condamné la semaine dernière à cinq ans et neuf mois de prison. 

Lundi, le gouvernement a du réagir précipitamment suite à des révélations sur un réseau pédophile impliquant des figures politiques de Westminster. Ce weekend en effet, on a appris la disparition mystérieuse de plus d’une centaine de dossiers liés à ces actes criminels commis entre 1979 et 1999 des archives du ministère de l’Intérieur.

Devant la Chambre des Communes, la ministre de l’Intérieur Theresa May a annoncé le lancement de deux enquêtes ouvrant la voie à un vaste déballage public qui pourrait durer plusieurs années. 

La première enquête concernera les défaillances de la police et de la justice dans le traitement d’informations sur des abus sexuels. Souvent en effet dans le passé, la police a négligé d’instruire les témoignages de victimes et la justice, de poursuivre les coupables. Une seconde commission indépendante sera mise en place pour faire la lumière sur les crimes impunis du passé. Elle sera composée d’experts de la justice et de la protection de l’enfance. Ses résultats ne sont pas attendus avant les prochaines élections de mai 2015, mais un rapport d’étape lui sera demandé à cette échéance.

Theresa May a assuré : « Notre priorité doit être la poursuite des individus responsables de ces crimes dégoûtants » et de « tirer les leçons des échecs du passé ». Outre les enquêtes criminelles, les investigations exploreront l’attitude de l’État et d’institutions publiques, telles que la BBC ou les hôpitaux. Celle de l’Église ne sera pas négligée, a ajouté Theresa May.

 

__________________________________________________________

Source : Linfo.re, le 08.08.2014 / Relayé par MetaTV(metatv.org)

Partagez Meta TV sur :

Autres articles Meta TV

Laissez un commentaire