Laurent Fabius déclare : “Les jihadistes en Irak sont les alliés objectifs de Bachar al-Assad”


Par Allain Jules

Que ne faut-il pas écouter de la bouche de Laurent Fabius ? Que va-t-il inventer la prochaine fois ? Invité ce matin chez Bourdin, (RMC et BFMTV) dans l’émission Bourdin and Co, le ministre français des Affaires étrangères s’est encore humilié tout seul. 

Interrogé sur le rapprochement entre les États-Unis et l’ sur le dossier irakien, Laurent Fabius, gêné aux entournures, a eu une sortie désastreuse: "Convergence entre les États-Unis et l’, cela ne veut pas dire qu’ils vont s’unir". Voilà des gens qui sont prêts à s’unir avec les jihadistes en Syrie, ou ailleurs, mais qui, par idéologie foireuse, ne veulent pas/refusent de voir en l’, leur porte de sortie au Moyen et Proche-Orient. Quelle folie !

Mais, le plus cocasse et ridicule en soi, c’est sa sortie hypocrite mâtinée d’une mauvaise foi abyssale sur le groupe terroriste EIIL. En effet, Laurent Fabius a osé l’impensable. "[…], c’est à cela qu’on les reconnaît" disait Godard ". Selon lui donc, et pince-sans-rire, "Les jihadistes en sont les alliés objectifs de Bachar al-Assad" ( vidéo 9′). Voulait-il reconnaître que le président syrien avait raison depuis le début ou alors il est tellement bouleversé par la suite des événements qui leurs sont défavorables en Syrie ? C’est simplement pathétique !

Parce que, dans la même Fabius déclare que: "La situation en est d’une extrême gravité. Il faut bien comprendre que c’est la première fois qu’un groupe terroriste menace de prendre le contrôle d’un État". Le président syrien veut-il prendre un État ? Est-il un terroriste ? Franchement, ces gens ont besoin de passer tous, sans exclusive, en psychiatrie lourde.

Regardez

__________________________________________________________

Source : Par Allain Jules, le 20.06.2014

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire