L’âge de la retraite des fonctionnaires repoussé à 80 ans au Japon


Au , les fonctionnaires vont pouvoir travailler jusqu’à… 80 ans !

Le gouvernement du Premier ministre Shinzo Abe a en effet décidé de repousser de 70 à 80 ans l’âge limite jusque lequel les fonctionnaires sont autorisés à travailler.

Précisons toutefois que la mesure ne s’appliquera qu’aux fonctionnaires volontaires. Les autres pourront continuer à prendre leur retraite quand ils le souhaitent entre 60 et 70 ans. Et, le moment venu, toucher une pension dont le montant augmente plus ils ont travaillé longtemps.
Jusqu’à 80 ans maximum bientôt, et plus 70, parce que le budget des retraites est exsangue, vu l’allongement de l’espérance de vie (au  : 87 ans pour les femmes et 81 pour les hommes).

Financièrement, l’État a en effet intérêt à ce que ses agents restent le plus longtemps possible en activité : ça retarde le moment où il doit leur verser une pension.
Cette réforme est due aussi à la grave pénurie de main-d’œuvre que connaît le . Les employeurs n’arrivent pas à embaucher. 
Il y a peu de demandeurs d’emploi (le taux de chômage n’est que de 2,8%). Peu d’immigrés,aussi. Et, à cause de la dénatalité, il n’y a pas assez de jeunes pour remplacer les vieux qui partent à la retraite. Donc on doit garder les seniors le plus longtemps possible en activité. Ce qui se fait aussi, et de plus en plus, dans le secteur privé.

Résultat, au Japon, un senior sur cinq travaille. Beaucoup parce qu’ils n’ont pas le choix. Ici, 19%des seniors sont sous le seuil de pauvreté – un taux record dans les pays industrialisés. 
Donc toutes ces personnes âgées précarisées ont besoin d’un petit boulot, pour subsister. 

 

Sources : RTBF / Brut

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire