La Une de Minute: “Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane”

Tu cocottes, “Minute” ! L’hebdomadaire d’extrême droite publie une couverture ignoble dédiée à .

Ce n’est donc pas une – mauvaise – blague, un photomontage, ou un détournement comme on peut en trouver tellement sur Internet. La une de l’hebdomadaire d’extrême droite Minute est véridique. Sous le titre “Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane”, une photo de la garde des Sceaux s’affiche en pleine page. Des références explicites aux récentes attaques racistes ayant visé la ministre. Comparée à un singe sur la page Facebook d’une candidate du Front national, exclue depuis, et traitée de “guenon” par des enfants lors d’une manifestation contre le mariage homosexuel,  avait elle-même dénoncé, dans une tribune publiée par Libération mercredi dernier, ces insultes.

“C’est la cohésion sociale qui est mise à bas, l’histoire d’une nation qui est mise en cause”, écrivait-elle, jugeant qu’il “s’agit très clairement d’inhibitions qui disparaissent, de digues qui tombent”. “Je me ramasse depuis longtemps du macaque, du Y’a bon Banania“, poursuivait la garde des Sceaux, tout en indiquant avoir dit à son cabinet “qu’on avait autre chose à faire” que porter plainte. “La réponse judiciaire est indispensable”, disait toutefois la ministre, “il faut rappeler que le racisme n’est pas une opinion, c’est un délit”. “Mais elle ne suffit pas : on ne peut pas demander à la seule justice de réparer les pathologies profondes qui minent la démocratie.” “Des millions de personnes sont mises en cause quand on me traite de guenon. Des millions de gamines savent qu’on peut les traiter de guenons dans les cours de récréation !” 

“Réagir, c’est faire augmenter les ventes” (cabinet Taubira)

La ministre avait alors été soutenue par François Hollande – qui avait appelé à “la plus grande fermeté et à la plus grande vigilance” -, Jean-Marc Ayrault – “Il ne faut rien laisser passer” – et l’ensemble de la majorité et du centre. Les députés de l’opposition, en revanche,n’avaient pas jugé utile d’applaudir la ministre après un discours dans lequel elle remerciait tous les soutiens qu’elle avait reçus. De son côté, tout en condamnant les attaques racistes, la présidente du Front national, Marine Le Pen, avait reproché à la ministre de la Justice d’avoir “toujours été outrancière” et d’avoir une “responsabilité immense” en “insultant les millions de Français qui croient au Front national”.

On s’en doute, cette une de Minute ne va pas apaiser les esprits. Sollicité par Le Lab, le cabinet de Christiane Taubira précise que la ministre ne portera pas plainte contre l’hebdomadaire. Réagir d’une manière ou d’une autre, “c’est faire augmenter les ventes de l’hebdomadaire de 10 %”, explique l’entourage de Christiane Taubira, se disant convaincu que l’hebdomadaire a élaboré sa une en s’entourant des conseils d’un avocat. Malgré cette volonté de ne surtout pas donner de visibilité à la une de l’hebdomadaire, plusieurs personnalités publiques ont cependant réagi, sur Twitter, y voyant une “incitation à la haine raciale” – autrement dit : un délit, puni par l’article 24 de la loi sur la presse de 1881.

________________________________________________________

Source: LePoint.fr / Relayé par Meta TV

Laissez un commentaire