Meta TV Média alternatif et indépendant

La France sera démantelée sans l’accord du peuple : Les référendums populaires obligatoires sur les “euro régions” ont été supprimés

Les référendums populaires obligatoires sur les “euro régions” ont été supprimés discrètement par le PS et l’ !
La validation du Sénat en septembre affichera le point de non retour de ce fameux amendement 745
Comme à l’accoutumé nos soi-disant opposants de façade de l’UMPS s’entendent sur le dos des français quand il s’agit d’.

Nos eurocrates du Palais Bourbon non-content d’avoir cédé toute leur souveraineté militaire économique et budgétaire manient la législation au forceps pour faire adopter le projet des Euro-Régions qui amorce le démembrement de l’état français.

Les petits amendements peuvent avoir de grandes conséquences, et il est à parier que la commission européenne n’a pas du apprécier le revers alsacien qui démontre la grande méfiance des citoyens envers l’.

La victoire du « non » lors du référendum du 07avril 2013 en Alsace, avait sonné comme un camouflet pour les barons alsaciens et toute la classe française qui avait soutenu le projet.

Une piqûre de rappel douloureuse du résultat de 2005 où les français avait rejeté le Traité constitutionnel, qui fut lui aussi adopté en 2008 après une forfaiture parlementaire de nos chers élus réunis en Congrès.

En plein été, alors que tout le monde ne pensent qu’à la bronzette et à la crème solaire, le projet européen avance, toujours contre les peuples « dans les cabinets obscurs et les ministères » pour paraphraser Philippe Séguin, qui fut visionnaire en son temps des conséquences du traité de Maastricht.

Derrière ce concept d’Euro-Région « qui pourrait charmer quelques esprits » comme disait le Général de Gaulle, il se cache un projet de démantèlement des nations.

L’ encourage les divisions et les antagonismes historiques, en réveillant les anciennes rivalités.

Le régionalisme et la promotion des langues régionales, est un axe central de la imposée par la commission européenne.

Les fonctionnaires bruxellois à la solde des lobbys en tout genre, préfèrent ce système décentralisé leur permettant une très grande liberté d’action, en négociant directement avec les entités administratives régionales et en se passant de l’accord des gouvernements.

Cette organisation inspirée des « Landers » allemands correspond à l’ambition des autorités européennes de calquer l’administration en sur celle des Etats -Unis en prévision des futurs accords du « Marché Transatlantique », qui, comme son nom ne l’indique pas, portera également sur des convergences en matières sociales économiques et administratives et en particulier judiciaire.

« Le mandat européen », cela vous dit quelque chose ?
Vous pourriez très bien vous retrouver sur la liste des combattants émise par le président américain et finir à Guantanamo.

Ainsi le regroupement en communauté d’agglomération imposé aux états est analogue à un comté américain, le niveau de l’état (au sens américain) serait représenté par les eurorégions et le niveau fédéral à ,ainsi, les états auront disparu.

Voilà ce que cache un simple amendement qui pourrait nous coûter la démocratie toute entière.

Vidéo de l’amendement à l’Assemblée Nationale
______________________________________________________
Source : Rédaction – DHP MS RW)

Laissez un commentaire