Irak : 70 morts dans une mosquée sunnite, les chiites accusés

Irak : 70 morts dans une attaque contre une mosquée sunnite, une milice chiite accusée


70 personnes ont été tuées ce vendredi et une trentaine blessées à la suite d’une attaque armée menée par des miliciens chiites contre une mosquée sunnite dans le gouvernorat de Diali, au nord de Bagdad, rapporte la chaîne Al-jazeera.

L’Afp fait état de plus de trente morts et des dizaines de blessés donne des récits différents selon les sources. Un habitant et un député de la région accusent les milices chiites d’avoir commis un acte de « vengeance » après une attaque contre leur patrouille.

L’agence française cite par ailleurs des officiers de l’armée et de la police qui imputent l’attaque à un kamikaze de l’EI qui se serait fait exploser à l’intérieur de la mosquée dans la localité de Hamrine, au nord-est de Bagdad, tandis que trois autres membres du groupe ont tiré sur les fidèles fuyant le lieu de prière.

L’agence Reuters confirme cependant les informations d’Al Jazeera sur l’ampleur du carnage et indique que selon le responsable de la morgue, 68 corps ont été amenés pour être autopsiés.

La chaîne Al Jazeera cite un journaliste irakien, Amar Al Zoubeidi qui indique que des miliciens volontaires mobilisés aux côtés des forces gouvernementales ont fait irruption dans la mosquée Amrou Ibn Al-Ass, dans le village de Bani Wiss au moment de la prière du vendredi et ont tiré dans le tas.

Selon lui, il y aurait au moins 73 morts et une trentaine de blessés. Ce sont les miliciens chiites des « gens du droit » qui ont attaqué la mosquée. L’attaque a été lancée, selon lui, après l’explosion d’une bombe devant le domicile d’un chef de milice chiite.


Jean-Michel Vernochet – « Situation actuelle en… par zapataguevara

__________________________________________________________

Source : Huffpost Maghreb, le 22.08.2014

Articles Meta TV

Laissez un commentaire