Hillary Clinton révèle dans son livre ‘’HARD CHOICES » que daech a été créé par l’administration américaine. 1


“L’ancienne chef de la diplomatie américaine et ex-première dame des États-Unis, Hillary Clinton, a secoué le monde avec d’intrigantes révélations faites dans son dernier livre “HARD CHOICES” (Le temps des décisions*), dans lequel Mrs Clinton a annoncé que c’est bien l’administration américaine qui a créé (abréviation arabe de l’État islamique en et au Levant-EIIL).

L’organisation terroriste , a été créée dans le but de procéder à un nouveau “partage” dans la région du Moyen-Orient, affirmant qu’une coordination a eu lieu à ce sujet entre Washington et les Frères musulmans pour créer cet “État” dans le Sinaa.

Hillary Clinton, a également déclaré dans ces “mémoires” publiées aux États-Unis : “Nous avons infiltré la guerre en , en et en , et tout allait pour le mieux et puis tout à coup une révolution eût lieu en Égypte et tout à changé en 72 heures”.

Elle poursuit son récit en ajoutant que “nous étions d’accord avec les Frères en Égypte pour annoncer l’État islamique dans le Sinaa et le remettre entre les mains du ‘’ et une partie à ‘’ pour la protéger, adjoindre Halayeb et Challatine au Soudan, et ouvrir les frontières libyennes du côté de Salloum. Il était même question d’annoncer la naissance de l’État islamique le 5 Juillet 2013, et on attendait l’annonce pour reconnaître, nous et l’Europe, ce nouvel État”.

Le livre “Hard Choices” de Mme Clinton renferme d’importantes informations relevant auparavant du “Top Secret”, des décisions politiques d’une extrême sensibilité, des interventions et ingérences, etc… Un livre à lire pour ceux qui souhaitent savoir ce qui se passe en “haut lieu” et découvrir comment va “basculer” le monde dans les prochaines décennies.

“*Le temps des décisions, livre genre mémoires, publié par Hillary Clinton le 10 Juin 2014.”

Lire aussi : 

Quand Sarkozy «rebattait les oreilles» d’Hillary avec la Libye…

France – Libye : Sarkozy, Kadhafi et la piste malienne

 __________________________________________________________

Source(s) : Attounissia (attounissia.com.tn/details_article.php?t=42&a=131344&temp=1&lang=) / Tunivisions / Par A. Chennoufi, le 07.08.2014

D'autres articles Meta TV


Laissez un commentaire

Commentaire sur “Hillary Clinton révèle dans son livre ‘’HARD CHOICES » que daech a été créé par l’administration américaine.

  • PAP

    Vous voulez qu’on dépense de l’argent pour lire ce torche cul ?

    Voici un autre passage du livre :

    “«Sarkozy m’a rebattu les oreilles à propos d’une intervention militaire». Dans le chapitre de ses Mémoires qu’Hillary Clinton consacre à la guerre de Libye (2011), l’ancien président de la République tient un rôle de premier plan, pas toujours à son avantage. L’ex-secrétaire d’Etat le décrit comme «une personnalité dynamique, d’une énergie exubérante, qui adore être au centre de l’action». Et pour le coup, il y fût ! Plus que tout autre, c’est lui qui poussa les Etats-Unis, très réticents –comme le raconte en détail Hillary Clinton– à s’engager dans la guerre contre Kadhafi.

    «La France, ancienne puissance coloniale en Afrique du Nord, avait été proche de Ben Ali en Tunisie, et la révolution qui avait éclaté dans ce pays avait pris Sarkozy par surprise. Les Français n’avaient joué aucun rôle en Egypte» explique-t-elle. «Ils voyaient donc dans la rébellion libyenne l’occasion ou jamais d’entrer en lice en faveur du Printemps arabe et de démontrer qu’ils étaient eux-aussi dans le temps du changement.» Toutefois, reconnaît-elle, Nicolas Sarkozy était «sincèrement ému par les souffrances imposées au peuple libyen par un dictateur brutal».

    Au passage, elle revient sur le rôle joué alors par le philosophe Bernard-Henri Lévy, qu’elle rencontra alors dans un palace parisien, en compagnie du libyen Ahmed Jibril. «Cet intellectuel français très médiatique s’était fait transporter dans un camion de légumes depuis la frontière libyenne pour aller voir de lui-même ce qui se passait en Libye. (…) Ce personnage spectaculaire et de grande classe, avec de longs cheveux ondulés et une chemise ouverte presque jusqu’au nombril», avait «influencé» le président français, note-t-elle, avant de moquer son brushing… Et vlan !”

     

    A vous de juger…