Grèce : Ils s’injectent le virus du sida pour toucher 700 euros de pension


De plus en plus de Grecs se feraient contaminer de leur propre gré par le du sida dans le but de toucher une pension.

L’information est à la une de tous les médias grecs : certaines personnes s’injectent volontairement le du sida. Avec la crise et le taux de chômage qui explose – 27,6% en juillet 2013 – certains Grecs sont prêts à tout pour obtenir 700 euros par mois, la somme octroyée en aux personnes porteuses du virus

La presse a publié mardi un rapport alarmant selon lequel la moitié des nouveaux malades se font contaminer de leur propre gré dans le seul but de toucher cette prestation spécifique. L’Organisation mondiale de la a immédiatement contredit ce chiffre sans toutefois nier que des cas existaient.

55% de contamination en plus depuis 2010

Le taux d’infection a augmenté de 55% depuis 2010 en . La plupart des nouveaux malades sont des consommateurs de . Les cas de contamination par des rapports sexuels non protégés sont également nombreux. 

Dans ce marasme ambiant, des personnes séropositives ont créé une association de soutien psychologique qui produit des campagnes pour la prévention du sida. Répondant au slogan “J’agis donc je vis”, ses membres espèrent maîtriser le phénomène des contaminations volontaires au plus vite. 

Début juillet, le gouvernement grec avait réinstauré les dépistages forcés du VIH et la détention de personnes suspectées d’être porteuses du sida. 

 

__________________________________________________________

Source(s): RTL / Par  , le 26.11.2013 / Relayé par Meta TV )

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire