Gaz de schiste : Un nouveau scandale en Pologne


En , la confrontation entre la population et la société américaine d'extraction de est montée d’un cran. Depuis quelques jours des tracteurs bloquent les abords du territoire où sont effectués les travaux de forage. Selon les paysans polonais « les murs de leurs maisons se sont lézardés et l'eau des puits est devenue trouble.»

Au début les habitants de Zurawlow, localité du sud-ouest de la , étaient en liesse à l'idée que le gaz leur apporterait le mieux-être. La société américaine Chevron avait promis de produire des milliards de milliards de mètres cubes de . De tels volumes étaient en mesure d'assurer les besoins de l'économie polonaise pour les 200, voire les 300 prochaines années. L'extraction devait être pratiquée dans les champs et les prés entourant Zurawlow. Cependant, les espoirs de prospérité prochaine et les rêves d’indépendance vis-à-vis du gaz russe ne se sont pas réalisés. D'après les estimations de l'Institut géologique de Varsovie, les réserves de sont bien moins importantes qu'annoncé. Elles ne suffiront que pour 70 ans, peut-être même pour 26 seulement. Leur opinion est partagée par Andreï Frolov, expert russe et coprésident de l'Union des organisations écologiques :

« Toute intervention humaine sur la nature est dangereuse. L'extraction du conduit à la formation de poches vides sous la terre ce qui peut entraîner des affaissements de terrain. L'extraction à ciel ouvert détruit la surface. Dans les deux cas, cela cause un préjudice à la nature. »

Le conflit entre les habitants de Zurawlow et Chevron a commencé mercredi dernier. Lorsque des ouvriers ont voulu clôturer un champ pris à bail par Chevron, les villageois ont remis tous les matériaux apportés dans le même camion et ont bloqué l'entrée du champ avec des tracteurs. La tension monte également suite aux informations provenant d'un village voisin où la prospection du gaz a déjà commencé. Les paysans polonais racontent que la vaisselle est tombée des placards et que les murs se sont lézardés. Mais le fait le plus menaçant pour les habitants de la voïvodie de Lublin, célèbre pour ses réserves d'eau pure, est que l'eau des puits est devenue trouble.

La première tentative de Chevron pour entamer la prospection du gaz de schiste en , au printemps, a échoué, notamment grâce à la loi sur la protection des oiseaux pendant la nidification du 1er mars au 1er juillet. La société américaine s'est vue obligée de reculer. Selon les Américains, cette fois rien ne les empêchera : ils possèdent tous les documents autorisant les travaux de prospection et de forage. Les opposants se sont déjà adressés aux juristes qui cherchent des raisons pour retarder le forage. Des écologistes de la République tchèque et de sont venus soutenir les paysans polonais. Les fermiers des Etats-Unis, d'Irlande, de Roumanie, ainsi que la veuve de John Lennon, Yoko Ono, ont exprimé leur soutien.

En Equateur, Chevron a été condamné à une amende de 19 millions de dollars pour la de l'. Le plus grand préjudice à la nature a été causé par la nouvelle méthode d'extraction du gaz de schiste utilisée par les Américains : la fracturation hydraulique ou le fracking. Elle consiste dans l'injection sous très haute pression d'un fluide en vue de fissurer la roche. La et la Bulgarie ont déjà renoncé à cette technique. Selon le professeur de l'Institut du pétrole et du gaz Goubkine, Alexandre Loboussev, le fracking est très dangereux pour l'écologie de la Pologne :

« L'utilisation de cette méthode peut pratiquement assécher toutes les sources d'eau, même les sources de surface. L'extraction aura des conséquences catastrophiques pour l' polonais. Des réserves de gaz similaires existent en . Les Allemands ont commencé de s'en occuper mais en sont arrivés à la conclusion que ce n'était pas écologique. »

Selon les écologistes britanniques, cette méthode d'extraction du gaz de schiste recèle des menaces sismiques. En 2011, une société britannique a commencé le forage dans l'ouest de l'Angleterre pour arrêter les travaux au bout d'un an, suite à deux légers séismes enregistrés à proximité de la région où les travaux étaient réalisés.

_____________________________________________________
Source(s): EPA / La Voix de la Russie / Relayé par Meta TV-Meta TV)

http://french.ruvr.ru/2013_07_10/Le-gaz-de-schiste-a-lorigine-dun-nouveau-scandale-en-Pologne-3634/

Image : http://m.ruvr.ru/2013/07/09/1318547697/h_50270611.jpg.1000x297x1.jpg

D'autres articles Meta TV


DOC MetaTV

A propos de DOC MetaTV

Meta TV "Fédération libre des médias alternatifs et indépendants". C'était le slogan à la fondation de Meta TV, avec beaucoup d'autres médias alternatifs du web. L'idée d'une fédération ne devait pas être la bonne méthode, mais une synergie serait sûrement une excellente chose. DOC

Laissez un commentaire