Fraude fiscale : le couple Balkany renvoyé au tribunal correctionnel


Le maire de Levallois-Perret et sa femme sont accusés par le parquet national financier d’avoir dissimulé au fisc français plusieurs millions d’euros à travers de luxueuses villas en et à l’étranger.

Un épisode de plus dans la saga des soupçons de fraude fiscale de Patrick et Isabelle Balkany.

Mis en cause dans plusieurs enquêtes, le maire de Levallois-Perret et son épouse vont, selon Europe 1, être renvoyés devant le tribunal correctionnel. Le couple est soupçonné d’avoir dissimulé au fisc ou sous-évalué une partie de son patrimoine pour un montant estimé à près de 15 millions d’euros.

Le couple aurait été les propriétaires de fait de plusieurs résidences de luxe, la villa Pamplemousse sur l’île de Saint-Martin, la villa Dar Gyucy à Marrakech ou encore un manoir de 1 000 m2 à Giverny en Normandie. Autant de biens non déclarés qui en principe auraient dû être soumis à l’impôt sur la fortune.

Le couple Balkany visé par plusieurs enquêtes

Patrick et Isabelle Balkany ont été mis en examen dans cette affaire pour fraude fiscale en octobre 2015 après la plainte de l’administration fiscale.

Parallèlement, les Balkany sont visés par une autre enquête ouverte dès 2013 pour « blanchiment de fraude fiscale » et élargie à des faits de . Là, la tente de déterminer comment le couple a fait fortune.

Mais surtout, les enquêteurs veulent rechercher la manière dont le couple est parvenu dissimulé l’argent via de possibles sociétés écrans et prête-noms. Le Parquet national financier a demandé le renvoi de Patrick et Isabelle Balkany en juillet 2017. Mais, des éléments supplémentaires sont venus s’ajouter avec pour effet de retarder le calendrier avant de faire juger le couple.

 

Sources : Le Parisien / Le Figaro

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire