Fou de rage, Balkany s’empare d’une caméra de BFM


Coup de sang regrettable pour Patrick Balkany à la fin du mois de janvier. Alors qu'il était interrogé par un journaliste de BFM TV sur les soupçons de malversations dont il fait l'objet, l'élu s'est vivement emporté. Au point de déraper dans les mots et dans les gestes. Manque de chance pour le maire , la caméra a tout immortalisé.

Un dérapage de Patrick Balkany à sa permanence de Levallois pourrait lui coûter cher. Les époux Levallois sont en effet sous les projecteurs dans le cadre d'une affaire de blanchiment de fraude fiscale, détournement de fonds publics et enrichissement personnel notamment par le biais d'obscurs placements illicites à l'étranger: des accusations que le couple réfute avec fougue.

Malheureusement un peu trop dans le chef de Patrick Balkany. Car alors que BFM TV s'était rendue sur place pour leur poser quelques questions sur ce que la leur reproche, le mari d'Isabelle Balkany n'a pas su garder son flegme comme elle. Candidat à un nouveau mandat à Levallois, le couple a été dérangé en pleine campagne par les questions malvenues des journalistes.

"Cassez-vous"
Isabelle Balkany balaie simplement les interrogations de la presse: "Je ne sais même pas de quoi vous parlez", répond-elle posément en préférant "se concentrer sur la campagne à Levallois". Mais Patrick Balkany, lui, n'appréciera pas que BFM TV joue les trouble-fête. "Cela fait trente ans que j'ai la même maison alors quoi? Vous tombez de l'armoire!", s'indigne-t-il devant la caméra.

Jusque là, tout va bien. Mais non content de s'enorgueillir des encouragements et applaudissements de ses militants réunis autour de lui à sa permanence, le député-maire lève le ton. "Alors Monsieur, j'ai fini de vous parler alors vous pouvez sortir et quitter ma permanence… Cassez-vous!", ajoute-t-il. Précédé par son épouse, qui tente de calmer le jeu, Balkany n'en restera pas là.

S'emparer des bandes d'enregistrement
Alors que les journalistes ont quitté les lieux, Balkany les rattrape sur le trottoir. Le journaliste promet de partir mais le maire de Levallois profère des insultes et s'empare de la caméra, laquelle enregistre encore les images. Après avoir dérobé le matériel, il s'isole pour tenter de "défaire les bandes" qui ont immortalisé les événements. La caméra tourne toujours. On entend alors un assistant venir le raisonner: "Quel gâchis", le sermonne-t-il. Isabelle Balkany le somme de se calmer.

C'est finalement elle qui viendra présenter ses excuses pour son mari, restituant à BFM TV son matériel de travail. "Vous faites votre métier", reconnaît-elle. "Mais vous le faites d'une façon particulière avec, tout le monde peut le constater, un "bashing" en anglais: un lynchage en français…", regrettera encore Isabelle Balkany. Cette fois pourtant, Patrick Balkany aura tendu seul le bâton pour se faire battre.

____________________________________________________________

Source(s): vision92700 / YouTube / 7sur7, le 04.02.2014 / Relayé par Meta TV )

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire