Encore des lapins fluos !


Des chercheurs d’Hawaï et de ont annoncé, à grand renfort de couverture médiatique, qu’étaient nés des lapins génétiquement modifiés avec un gène de méduse pour être fluorescents dans le noir. Quelle invention !

Louis-Marie Houdebine, ancien chercheur à l’Inra, et co-fondateur de Bioprotein technologies (start-up spécialisée dans la production de protéines et vaccins dans le lait de lapines transgéniques), avait mis au point dès 1998 un lapin fluorescent.

Alors en quoi est-ce une nouveauté ?

Le chercheur, Dr. Stefan Moisyadi, se félicite à peu de frais : « Nous avons implanté huit embryons, et huit bébés sont nés. Deux étaient transgéniques. 25% d’efficacité. Pas mal ». Ce lapin ne servira à rien : le but de cette recherche n’était en effet que d’indiquer que la modification génétique s’était correctement déroulée.

Les lapins ne sont pas les seuls animaux qui ont été ainsi modifiés : les chercheurs se sont « amusés » avec des chiots, des singes, des chats. Dans la communication des chercheurs, des perspectives alléchantes sont mentionnées, comme la production de facteurs de coagulation pour les hémophiles à un prix compétitif.

L.-M. Houdebine a donné à Inf’ deux exemples d’applications de ses lapins pour la recherche : un clonage de lapins en en 2002 et un autre en où son lapin GM fluo a été utilisé comme modèle en vue d’une greffe de rétine.

___________________________________________________________

Source(s): Infogm / Par Christophe NOISETTE, le 29.10.2013 / SOS-planete / Relayé par Meta TV )

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire