Église : la quête passe au paiement sans contact 1


Le diocèse de Paris innove et propose aux fidèles de l’une de ses églises de régler leurs oboles par carte bleue. Une initiative rapportée par « Le Parisien ».

Finie la recherche de monnaie au fond de sa poche, alors que s’approche inexorablement le panier de la quête. Les paroissiens de l’église Saint-François de Molitor, dans le 16e arrondissement de Paris, auront une autre solution dès dimanche, rapporte Le Parisien . C’est une initiative du diocèse de Paris, une première en France : des paniers de quête proposant le paiement sans contact. Le panier en osier traditionnel est conservé, mais il se dote d’un smartphone relié à une mini-borne de paiement. Les fidèles n’auront plus qu’à choisir le montant de leur don sur l’écran tactile : 2, 3, 5 ou 10 euros, et à approcher leur carte bleue. 

Les paniers connectés ont été développés par une PME iséroiseActoll, en collaboration avec Christophe Rousselot, directeur du développement des ressources financières au diocèse de Paris. « Les paniers seront ensuite rapportés à la sacristie et les informations contenues dans le lecteur envoyées à un serveur qui traitera les données bancaires afin que chaque compte soit débité à J + 1maximum », explique-t-il au quotidien. Le tout en garantissant l’« anonymat » de la transaction. Le produit de cette quête, qui sert à payer les dépenses courantes comme l’électricité, revient à chaque paroisse.

Baisse des donateurs

« L’Église n’a aucune raison de ne pas monter dans le train de la modernité », assure Christophe Rousselot au ParisienSi une application « La Quête » existe déjà, elle doit être téléchargée à l’avance. Le don moyen lors de la messe dominicale est de 3 euros à Paris, relève le quotidien. Fin décembre, l’Église avait lancé une campagne nationale pour encourager le « denier de l’Église », qui représente 40 % de ses revenus, mais dont le nombre de donateurs se réduit drastiquement.

 

Sources : Le Point / Le Parisien /

D'autres articles Meta TV


Laissez un commentaire

Commentaire sur “Église : la quête passe au paiement sans contact