edouard-philippe-reconnait-setre-retirer-permis-apres-exces-de-vitesse-2015

Édouard Philippe reconnaît s’être fait retirer son permis après un excès de vitesse en 2015 1


Le Premier ministre a reconnu sur , mardi soir devant les internautes, s’être fait retirer son permis de conduire en octobre 2015 après un important excès de vitesse.

Après avoir annoncé, mardi, l’abaissement à 80 km/h de la vitesse maximale autorisée sur l’ensemble du réseau routier secondaire, a répondu aux questions des internautes via un Live depuis son bureau à Matignon. Interpellé par l’un d’eux, le Premier ministre a reconnu s’être vu retirer son permis de conduire après un important excès de vitesse en octobre 2015.

« Pourquoi vous êtes-vous fait prendre à 150 km/h au lieu de 110 km/h pour un déplacement privé ? Vous étiez un dangereux criminel à l’époque, et depuis vous avez été touché par la grâce ? », s’emporte un internaute.

« Eh, bien non. Je n’ai pas été touché par la grâce », lui réponds le Premier ministre avec gravité avant de raconter lui-même les détails de son infraction au code de la route à la 24e minute.

Contrôlé à plus de 150 km/h au lieu de 110 km/h

En octobre 2015, , alors maire du Havre, est contrôlé à plus de 150 km/h sur une route limitée à 110 km/h dans l’Eure, en Normandie.

« Il se trouve qu’à l’époque, en effet, je roulais trop vite sur une portion de route limitée à 110, je roulais à plus de 150, 153 km/h ou 154 km/h », avoue face caméra.

« Les gendarmes au cours d’un contrôle m’ont arrêté. Ils ont constaté que je roulais trop vite, que je n’avais pas bu d’alcool. Ils ont retiré mon permis. J’ai donc dû rentrer chez moi en taxi ».

« J’ai été dans la même situation que beaucoup de Français qui à un moment ont fait, soit preuve d’inattention, soit preuve peut-être d’inconscience en roulant trop vite ».

À l’époque le maire qui rend public l’information fait son mea culpa. « Cette infraction est regrettable […] Si je choisis de la rendre publique, c’est que nos concitoyens attendent légitimement de leurs élus l’exemplarité et que je suis convaincu, par ailleurs, de la nécessité d’être ferme en matière de sécurité routière », avait-il rapporté en 2015 à Ouest-.

 

Sources : Ouest FranceL’Opinion 

D'autres articles Meta TV


Laissez un commentaire

Commentaire sur “Édouard Philippe reconnaît s’être fait retirer son permis après un excès de vitesse en 2015