Drogues : le “nouveau cannabis” inquiète 1


L’Observatoire français des et des toxicomanies s’alarme, dans un rapport, du développement de la vente d’herbes fortement dosées en .

On pourrait l’appeler le “nouveau ” et sa montée en puissance est inquiétante, selon l’Observatoire des drogues et des toxicomanies (OFDT). Un très fortement dosé fait son apparition en encore plus dangereux pour la des consommateurs.

Derrière des noms festifs comme l’Amnesia, la Sinsemilia, ou la Hase se cachent des herbes de souvent cultivées en voire dans l’Hexagone dans de véritables petites fermes. Elles gagnent de plus en plus de parts de marché face à la résine marocaine. Cette course à l’armement des trafiquants est telle que les producteurs marocains se sont adaptés et proposent désormais eux-aussi des produits surdosés pour satisfaire une clientèle qui semble en vouloir toujours plus.

Des doses trois fois plus fortes

Ces herbes et ce shit nouvelle génération présentent des taux de THC – le tetrahydrocannabinol, le principe actif du cannabis – trois fois plus élevés avec des effets trois fois plus puissants. “Cela présente bien sûr pour des consommateurs, spécialement les plus novices, un certain nombre de risques pour la ”, explique à RTL Michel Gandilhon, de l’Observatoire français des .

Très à la mode chez les consommateurs réguliers qui délaissent une résine qu’ils jugent de moins bonne qualité et dont ils ne sentent plus les effets, ces herbes présentent ainsi des risques de psychoses cannabiques, spécialement pour les jeunes usagers. Le constat est inquiétant dans un pays où 10 % des 18-25 ans sont des consommateurs réguliers voire quotidiens de cannabis.

___________________________________________________________

Source(s): RTL.fr / Par   le 07.10.2013

D'autres articles Meta TV


Laissez un commentaire

Commentaire sur “Drogues : le “nouveau cannabis” inquiète