Des rebelles syriens formés au Qatar


Alors que quatre journalistes français ont été libérés la semaine dernière à la frontière turco-syrienne, des reporters continuent de pénétrer en pour suivre les rebelles dans leurs combats, notamment ceux de l’Armée Syrienne libre (ASL), contre les groupes djihadistes tels que l’EIIL. Parmi les rares reportages réalisés dernièrement en , Vice News vient de publier un documentaire intéressant après avoir suivi dans le nord du pays les combattants du front révolutionnaire syrien, qui a fait scission avec l’ASL mais qui combat lui aussi l’EIIL.

Un combattant syrien montre les GPS et les notices d’utilisation en anglais et en arabe livrés par les américains pour tirer des missiles anti-char SPG-9. Il raconte également comment il a été formé : Après avoir passé une semaine à Ankara pour un bilan médical, il a ensuite été emmené au pour suivre une formation pendant trois semaines au tir sur AK47, mitrailleuse 7,62 mm et SPG-9. « Chaque mois, un nouveau groupe y était envoyé, nous étions à chaque fois une centaine à partir », a expliqué ce rebelle syrien. À la fin de cette formation, les combattants syriens ont perçu un treillis, un gilet pare-balles, un casque et une trousse médicale complète. Ils recevaient ensuite leurs armes à Atmeh à l’ouest d’Alep à la frontière turque. Les américains leur ont fourni ces armes à la condition qu’ils suivent cette formation. Huit pick-up leur étaient également systématiquement livrés. D’après ce même combattant syrien, « ils ne nous donnent pas des armes pour combattre Assad mais pour combattre l’EIIL ».

__________________________________________________________

Source(s) : Infos Défense, le 26.04.2014 / Relayé par Meta TV

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire