De maire en fils


Aix-en-Provence, Aigues-Mortes, Mandelieu… Petit tour de chez ces élus locaux qui privilégient leur “clan”, alors que la loi de moralisation de la vie est censée empêcher les emplois de complaisance. Un de “Complément d’enquête”.

Les élus, ministres et parlementaires n’ont plus le droit d’embaucher leurs enfants ou leurs conjoints, conformément à la loi de moralisation de la vie publique, censée empêcher d’éventuels emplois de complaisance. Cette loi a-t-elle vraiment mis fin à la “préférence familiale” chère à de nombreux élus ?

A Aigues-Mortes, un conseiller municipal a découvert que l’adjointe aux ressources humaines avait recruté sa fille, ses nièces, son gendre et une demi-douzaine d’autres membres de sa famille au sein des services de la mairie et de la communauté de communes.

Abus de pouvoir ou passion de famille ?

A Aix-en-Provence, Maryse Joissains tient les rênes de la ville avec son ex-mari et sa fille. les Joissains ont exercé le pouvoir pendant plus de vingt ans à la tête de la mairie. Une vraie dynastie. Abus de pouvoir ou passion familiale ?

A Mandelieu, l’ancien édile vient de céder son siège à son neveu, sur fond de soupçons de conflit d’intérêts. “Complément d’enquête” vous invite à un petit tour de chez ces élus locaux qui font de la en famille. 

Une enquête de Laure Pollez, diffusée dans “Complément d’enquête” le 8 mars 2018.

 

Source : francetvinfo

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire