Édouard Philippe lors de l'annonce de l'abandon du projet de construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le 17 janvier 2018 Crédit : CHARLES PLATIAU / POOL / AFP

Notre Dame des Landes : le début de l’évacuation de la ZAD fixé au 30 mars

ZAD : Invité du 20 Heures de TF1, le premier ministre a confirmé que le gouvernement attendra le printemps et la fin de la trêve hivernale pour “procéder aux expulsions” des Zadistes.

La ZAD de ne sera pas évacuée avant la fin de la trêve hivernale. Après avoir annoncé mercredi 17 janvier l’abandon du projet de Notre-Dame-des-LandesÉdouard Philippe a confirmé sur TF1 que les opposants à l’aéroport doivent être partis d’ici le 30 mars, soit la fin de la trêve hivernale, sous peine d’être expulsés.

“Nous pourrons constater le départ volontaire des occupants le 30 mars. Et si tel n’est pas le cas, nous commencerons à procéder aux expulsions“, a-t-il déclaré sur le plateau du 20 Heures. Plus tôt dans la journée, le Premier ministre avait annoncé que la ZAD, une “zone de non-droit”, serait évacuée “au printemps” si les occupants ne partaient “pas d’eux-mêmes” d’ici-là.

Concernant la libération des axes routiers, elle devra intervenir “dans quelques jours”, a indiqué le chef du gouvernement.”La déclaration d’utilité publique (procédure administrative qui permet de réaliser une opération d’aménagement, NDLR) sera caduque dans quelques jours”, début février. “La libération des axes routiers qui traversent la ZAD doit intervenir dans quelques jours”.

“Les gouvernements précédents ont accepté pendant de très nombreuses années des occupations illégales. Il n’est pas question que cela dure”, a ajouté le Premier ministre. Les zadistes eux refusent d’être expulsés de la zone qu’ils occupent illégalement depuis 2009. Dans un communiqué, ils concèdent cependant la réouverture de la D281, la route dite “des chicanes” permettant d’accéder à la ZAD. 

Source: RTL 17/01/2018

Laissez un commentaire