Daech « Allah ne nous a pas ordonné de combattre Israël » 4


« Allah ne nous a pas ordonné de combattre » : Interrogé sur le fait de ne pas soutenir la cause palestinienne et de ne pas déclarer le jihad contre l’État Hébreu qui massacre des civils innocents, la mouvance pseudo jihadiste (EIIL, l’État islamique en et au Levant) a précisé dans un communiqué posté sur son compte que « Dans le saint Coran, Allah ne nous a pas ordonné de combattre Israël ou les juifs ».

« Allah, dans le Coran, ne nous a demandé de combattre les juifs qu’une fois que nous nous serions débarrassés des renégats et des hypocrites » précise dans son communiqué l’organisation terroriste.

Et concernant les combats de l’EIIL contre les syriens et irakiens au lieu de mener leur combat contre les israéliens, daech dit, s’appuyant sur des versets du Coran : « quand Allah parle de l’ennemi le plus proche Il parle des hypocrites parce qu’ils sont plus dangereux que les non croyants, et la preuve est que Abi bakr Assidik a combattu les renégats en premier au lieu de libérer Al Qods.

L’EIIL rajoute : la réponse on la trouve aussi chez Salah Eddine Al Ayoubi et Nouredine Zinki qui ont combattu les chiaa (chiites) en Égypte et Syrie avant de mener leur combat à Al Qods contre les chrétiens et catholiques.

Ainsi donc les pseudo jihadistes, alliés objectifs d’Israël, se défaussent de leur lâcheté et de leurs crimes en avançant une thèse aussi farfelue que ne l’est leur jihad contre …les musulmans de Syrie et de l’Irak.

Lire aussi :

__________________________________________________________

Source : Algérie1 / Par Khidr Omar, le 10.07.2014

Articles Meta TV


Laissez un commentaire

4 commentaires sur “Daech « Allah ne nous a pas ordonné de combattre Israël »

    • Muslim

      Le jihad dans le sens lutte armée c’est seulement pour défendre la voie de Allah pour ce qui se passent en Palestine c’est malheureux mais ils se battent pour défendre leurs terres faut pas confondre,arrêter d’utiliser le terme jihad si vous n’en connaissez pas le sens.

  • Wail

    Très belle déformation de propos dans le titre. Pas sûr que l’Express ou le Point fassent mieux!

    Quand à la position de l’Etat Islamique (et arrêtez de dire « daech », ça fait gamin), vous pouvez la comprendre en étudiant la stratégie de Saladin et de ses prédécesseurs. Ils ont passé de longues années à combattre d’autres « musulmans », ne se battant qu’occasionnellement avec les croisés, malgré leur proximité. Lorsque Saladin eut fini d’unifier les musulmans, les croisés furent vaincus en quelques semaines.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Saladin#L.27unification_du_Proche-Orient_musulman

    Pour en revenir à l’Etat Islamique, pour combattre les sionistes, il faudrait déjà une frontière commune… Il faudra donc déjà attaquer la première ligne de défense sioniste : le régime laïc en Syrie, la monarchie en Jordanie, l’armée en Égypte.

    Et les membres de l’Etat Islamique sont des vétérans de la résistance à l’invasion américaine et luttent contre le gouvernement fantôche de Maliki. Ils n’ont donc pas de leçon à recevoir.

    Sinon, vous pouvez nous faire la liste des offensives récentes, ou de ces 30 dernières années, du régime alaouite contre les sionistes? On peut faire un tableau comparant le nombre de victimes sionistes, civiles ou militaires, vs le nombre de victimes civiles et militaires tuées par le régime en Syrie?

  • Abdel2014

    Le calife Abu Bakr a certes fait la guerre aux renégats qui ont refusé d’accomplir « la Zakat » (aumône rituelle et 3ém pilier de l’Islam),cependant en ces temps les musulmans n’ étaient  pas massacré par les juif en terre d’Islam…Abu Bakr aurait s’il le fallait ouvert un deuxième front pour défendre « les siens »….le secret se situe ici car il s’agissait bien des « siens » ! or les paléstiniens aujourd’hui sont pour les jihadistes sionistes des ennemis autant qu’ils le sont  pour les satano -sionistes israéliens…