francs-maçons

Un commerçant assimile les francs-maçons à des animaux

Pendant quelques jours, un commerçant a écrit sur sa vitrine qu’il interdisait l’entrée de son magasin aux « et aux francs-maçons ». Choquées, les loges locales n’ont pas tardé à réagir.

«L’entrée du magasin est interdite aux et aux francs-maçons. » Ce message a été affiché jusqu’à la semaine dernière sur la porte d’entrée d’un commerce de la zone de Châteaugay. Son auteur l’a finalement retiré, mais l’émoi qu’il a suscité au sein de trois loges présentes à Montluçon (*) est considérable. « Nous avons tous fait remonter l’information à nos obédiences », témoigne une « s’ur » de la Grande loge féminine de France.

« Horrifiée »

Un membre local du s’est même « penché sur les textes de loi » afin de savoir s’il était possible de poursuivre le commerçant. « A priori, il risque simplement un rappel à la loi. Mais la Ligue des droits de l’Homme, qui a été prévenue, pourrait lui envoyer un courrier. »

La «sœur » qui a contacté La Montagne explique avoir « très mal vécu » d’être assimilée à un animal. « Quand on m’a appelée pour m’expliquer ce qu’avait écrit ce commerçant, j’ai aussitôt pensé aux panneaux interdisant l’entrée de magasins aux juifs pendant la seconde guerre mondiale. On sait très bien en quels termes certaines personnes parlent de nous quand elles sont en privé. Être stigmatisé, ce n’est jamais agréable. Mais le voir affiché sur une vitrine, cela fiche un coup. Ce qui m’a le plus horrifiée, c’est que les clients de ce magasin n’ont pas réagi. Quand on ne retient pas les leçons de l’Histoire, elles nous reviennent toujours à la figure. »

Le commerçant, lui, se défend de toute analogie antisémite. Hier matin, nous avons demandé au commerçant pourquoi il avait apposé cet écriteau sur sa vitrine. « C’était un simple mouvement d’humeur parce que je trouve que la société part en sucette, explique-t-il. Ce n’était pas dirigé contre quelqu’un en particulier. » Le commerçant précise toutefois que son message avait « une portée politique, par rapport à toutes les attaques qui ont été portées contre la famille ces derniers temps. » Il y voit, entre autres, la marque de la , une « nébuleuse très influente » selon lui. « La France est quand même devenue un drôle de pays, on ne peut plus s’exprimer, juge-t-il. J’ai fini par enlever l’écriteau sur les conseils de ma femme et parce qu’un client m’a fait une remarque. Mais j’assume ce que j’ai fait. ». Il a fini par enlever son panneau, mais, selon la « sœur​ » jointe hier par téléphone, « plus aucun franc-maçon n’ira faire des achats chez lui ! »

(*) Le , le Droit humain et la Grande loge féminine de France.

Lire aussi
 

Justice et franc-maçons : Entre scandales et protections maçonniques

__________________________________________________________

Source : La Montagne / Par Tanguy Ollivier, le 10.07.2014)

Laissez un commentaire

3 commentaires sur “Un commerçant assimile les francs-maçons à des animaux”