Meta TV Média alternatif et indépendant

Chemtrails : Empoisonnement aux Chemtrails

Evergreen Aviation, l’une des plus grandes compagnies aériennes, reconnaît avoir passé des contrats pour les et la modification climatique avec l’US Air Force

Jusqu’ici, les « » relevaient plutôt du domaine vague (et méprisé) des « théories du complot », en dépit du fait qu’un congressman américain du nom de Dennis Kucinich les avaient clairement mentionnés dans un projet de loi intitulé Space Preservation Act, qui fut comme par hasard rejeté par une majorité de parlementaires. Cette fois-ci, plus moyen de nier, une grande compagnie aérienne américaine Evergreen International Aviation l’admet officiellement sur son propre site Web… L’auteur de l’article que nous avons traduit mentionne également d’autres faits intéressants concernant la modification climatique (la Convention ENMOD avait en son temps, 1976, pourtant interdit ce genre d’activité…), la capacité de déclencher des tremblements de terre (toutes ces choses relevant bien sûr habituellement du « conspirationisme »), etc…

Evergreen Aviation, l’une des plus grandes compagnies aériennes, reconnaît avoir passé des contrats pour les chemtrails avec l’US Air
Extrait tiré directement du site Web d’Evergreen Aviation :
http://www.evergreenaviation.com/supertanker/mkts.html
MARCHÉS:

• Lutte contre les incendies
• Confinement des déversements de pétrole
• Modification climatique
• Décontamination biochimique

Le Supertanker d’Evergreen ne se limite pas à la lutte contre les incendies. Ce sera un véritable avion utilitaire, avec la capacité d’être configuré pour des applications différentes dans un court délai. Cette avion multimission peut assumer des missions de sécurité et environnementales sensibles. Les capacités exceptionnelles de largage de l’avion, son temps de maintien en l’air au dessus d’une zone déterminée, et sa taille, en font un outil idéal pour effectuer des missions de sécurité intérieure difficiles, capable de neutraliser les attaques chimiques contre des installations militaires ou de grands centres de population, et aider à contrôler les grands déversements de pétrole désastreux dans l’.

En outre, le pont supérieur du Boeing 747 offre plus de 200 pieds carrés d’espace qui pourraient être utilisés comme centre de commande et de contrôle. EIA possède un numéro d’exemption 1870C FAA qui permet le transport d’un maximum de cinq personnes qui sont membres de l’équipage à l’étage supérieur. Cette zone est capable de fournir de l’espace pour les composants de commande et de contrôle qui aideraient à la cartographie sophistiquée, à la surveillance des incidents et communication vidéo/relais descendant qui pourrait nécessiter du personnel supplémentaire au-delà de l’équipage requis.

Source : http://infoguerilla.fr/?p=9871

Liste de certains test militaires reconnus
ayant eu lieu avant 1995.

1943 – Au cours d’une opération spéciale menée par les forces britanniques en contre la machine de guerre Nazie, plusieurs avions sont employés pour larguer des milliers de petites paillettes d’ au-dessus des positions ennemies, de façon à perturber les opérations de communication et de surveillance des Allemands.

1950 – Dans une expérience pour déterminer à quel point une ville américaine pourrait être affectée par une attaque biologique, la Navy vaporise un nuage de bactéries au-dessus de San Francisco, à partir de bateaux. Des appareils de surveillance sont installés à travers la ville pour évaluer l’étendue de l’infection. Plusieurs résidents deviennent malades, affligés de symptômes semblables à ceux de pneumonies.

1952 – L’Opération Cumulus est mise en branle par l’armée de l’air britannique avec comme but principal de modifier la météo à leur avantage en situation de guerre.

1953 – Une série de 36 tests, dont certains aériens, est effectuée sur les résidents de la ville de Winnipeg, alors que les responsables américains, en tête, mentent aux responsables Canadiens sur la véritable nature des tests. Le but de l’opération était de déterminer à quelle proportion de la population il est possible d’infliger chimiquement le . On relâche entre autre du sulfure de cadmium de zinc. Le même genre de produit est aussi répandu la même année au-dessus de St-Louis, Minneapolis, Fort Wayne, la Monocracy River Valley au Maryland, Leesburg en Virginie et 5 autres villes Canadiennes non identifiées.

1953 – Des expériences conjointes Armée-Navy- sont menées, dans lesquelles des dizaines de milliers de personnes à New York et San Francisco sont exposés à des germes répandus par avion, soit le Serratia Marcensens et le Bacile Globigii.

1955 – La CIA, dans une expérience pour tester sa capacité à infecter les populations humaines avec des agents biologiques, relâche au-dessus de Tampa Bay, Floride, une bactérie qui avait été retirée de l’arsenal d’armes biologiques de l’armée américaine.

1958 – Le Capitaine Howard T. Orville, qui servait alors de conseiller à la Maison Blanche sur les modifications climatiques, admet publiquement que l’armée étudie “des façons de manipuler les charges de la terre et du ciel et ainsi affecter le climat grâce à des rayons électroniques pour ioniser et dé-ioniser l’atmosphère.”

1965 – Les opérations “Devil Hole” I et II se tiennent à Gerstle River, près de Fort Greeley, en Alaska. Visant à déterminer le comportement des agents chimiques lorsque détonnés par de l’artillerie ou par des missiles, la première partie sera menée au Sarin, la seconde au gaz VX.

1965 – La phase 2 du projet “West Side” du gouvernement américain a lieu dans les prairies canadiennes. Deux agents principaux sont largués des avions, un biologique, le Bacille Globigii et un chimique, le sulfure de cadmium de zinc.

1967 – L’Opération Popeye est menée par l’armée américaine au-dessus du Nord afin de créer des inondations sur le territoire, et de couper l’approvisionnement de l’ennemi. Un escadron complet servira pour l’épandage.

1968 – Un autre projet appelé “Rapid Tan” (“bronzage rapide”) consistait à l’épandage de deux toxines nerveuses dérivées du sarin, le Tabun et le Soman. Le mélange chimique a été inséré dans des munitions d’artillerie de canons Howitzer ensuite détonnées, et encore une fois, pulvérisé à partir d’avions près de la base des Forces Armées Canadiennes de Suffield en Alberta. Le projet était mené conjointement cette fois par les forces canadiennes et l’armée britannique.

1969 – Le projet DTC 69-12 a lieu à Edgewood, aux États-Unis. Très peu d’informations sont connues sur les circonstances de ces tests. On sait seulement que 9 agents nerveux sont émis, dont les très dangereux gaz sarin et VX.

1994 – Une série de tests est effectuée sur les habitants de Oakville dans l’état de Washington. Les épandages ont causé des problèmes de santé sévères aux habitants, qui souffraient de symptômes s’apparentant à la pneumonie. Certaines personnes sont restées hospitalisées des mois, et de nombreux de compagnie ou de ferme sont morts.

… Et combien d’autres encore, restés secrets.

En octobre 2002, plusieurs journalistes indépendants américains qui demandent depuis plusieurs années l’accès à certains documents gouvernementaux “classifiés”, obtiennent, grâce à l’appui de regroupements de vétérans de l’armée et de leurs avocats, certaines informations sur le Projet 112 . Le gouvernement américain n’avait plus le choix, et a finalement divulgué cette liste d’essais rondement menés dans les années 60, pour tester diverses attaques chimiques ou biologiques entre autre sur le personnel militaire. Le Projet 112 comprenait plus d’une centaine de tests différents, dont quelques-uns seulement de ceux mentionnés ci-haut faisaient partis.

Un article de CBS News de 2004 qui fait état des réticences du gouvernement américain à divulguer la vérité sur le projet 112.

(Le Projet 112 n’est qu’un exemple parmi d’autres d’activités militaires inquiétantes ayant déjà eu lieu par le passé.)

1969 : Des chemtrails et des épandages sur le festival de Woodstock ! (#1121) http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=1121

3 avions en formation produisant des chemtrails (#57) http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=57

Chemtrails : Avions tueurs par TV KA SOS (#744) http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=744

Chemtrails : Les faits sont là, les analyses des sols aussi… (#1027) http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=1027

Chemtrails : une preuve énorme : le démarrage et l’arrêt de chemtrails (#104) http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=104

: ils contrôlent le climat (#654) http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=654

Des nuages en forme de mains en Bulgarie (#259) http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=259

Enquêtes impossibles : Pluie toxique à Oakville : des chemtrails empoisonnent la population (#678) http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=678

L’ devient le premier pays à admettre des opérations à l’origine des chemtrails (#66) http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=66

La géoingénierie, une conférence de Ken Caldeira (#957) http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=957

La RAI diffuse une émission sur les chemtrails ! (#112) http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=112

Le journal télévisé de : Les trainées d’avions influencent le climat (#1056) http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=1056

Le secret des nuages (#932) http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=932

Les chemtrails cachent une catastrophe mondiale à venir (#1344) http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=1344

Les curieuses susbtances pathogènes diffusées par les chemtrails (#58) http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=58

OVNIS contre chemtrails : Interférences et guerre secrète (#255) http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=255

Toxic Sky ? (#1074) http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=1074

Un présentateur météo californien dénonce les épandages chimiques des militaires http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=1026

En janvier 2010, le blog SupaHumanDignity a mis en lumière les travaux du Groupe ETC (Erosion- -Concentration) et notamment leur rapport ‘Retooling the planet ? Climate Chaos in a Geoengineering Age’.

Ce rapport, datant du 14 décembre 2009, a été commandé au Groupe ETC – organisation de société civile – par la swedish society for nature conservation’ (SSNC) afin de mieux comprendre, appréhender le contexte politique, scientifique et commercial entourant l’avènement de la géo-ingénierie (et autres technologies à risques).

Le communiqué de presse ETC group du 12 février 2010 évoque la préconisation – de la part des partisans de la géo-ingénierie – de l’expérimentation de technologies à haut risque (‘chemtrail’ quand tu nous tiens…). Ou quand l’Homme – ou plutôt “l’élite” – joue à l’apprenti-sorcier et se targue de tous les excès… .oO(à lire HAARP )Oo.

SHD a mis en ligne le rapport en Francais:

scribd.com/doc/28325918/Traduction-en-francais-du-rapport-Retooling-the-planet-d-ETC-group

De nombreux documents prouvent que ce phénomène est en rapport avec des programmes de manipulation du climat instauré dans les années 1950

Sites informatif sur les chemtrails:

http://www.chemtrails-france.com/

http://acseipica.blogspot.com/

http://www.evolutionquebec.com/site/chemtrai/chempre

Rapport scientifique sur le phénomène “Chemtrails”

http://www.belfort-group.eu/sites/default/files/page/2010/05/COpart1.pdf

https://web.archive.org/web/20130721234555/http://www.scribd.com/doc/32777425/Cop-Art-1

Chemtrails – Présentateur météo dénonce les épandages aériens

l’ premier pays a admettre l’existence des chemtrails:

Et puis je vous invite a visionner ce petit clip (ne me dite pas que ce sont des avions civils!):

Et pour aller plus loin le site chemtrails France très bien documenté:

http://www.chemtrails-france.com/

Les enquêtes Impossible 3 – pierre bellemare – nt1 – pluie toxique a oakville

Nous sommes en 1994 dans la petite ville d’Oakville dans l’état de Washington qui compte environs six cent habitants.

La petite ville est réputée pour ses pluies fréquentes.

Mais l’histoire mystérieuse qui va se dérouler durant trois semaines en août 1994, va terroriser la population.

Quand l’eau commence à s’abattre sur la ville le 7 août 1994, personne ne s’inquiète jusqu’à ce que l’on s’aperçoive que ce n’est pas de l’eau de pluie.

Se sont de minis gouttes poisseuses de couleurs blanches, qui forment un torrent et recouvre bientôt cinquante kilomètres carré de terrain apportant avec elle un véritable fléau.

Maurice Gobeil habitant de la ville déclare que lui, sa femme et sa fille sont tombés malades ainsi que tous les habitants d’Oakville.

Beverly Roberts, déclare elle aussi que tous les habitants sont tombés malades, un virus très violent qui n’a pas durer sept jours, mais plutôt trois mois.

C’est un policier local qui rapporte le premier ses intempéries. L’officier David Lacey est en patrouille avec un ami civil a trois heures du matin lorsque l’averse commence.

La pluie est étrange et les deux hommes commencent à se poser des questions.

Ils mettent en marche les essuie-glaces et cette étrange substance commence à s’étaler sur le pare-brise de la voiture.

L’officier Lacey s’arrête dans une station service pour décrasser son pare-brise et enfile des gants en latex pour ne pas prendre de risque, il déclare que la substance était très pâteuse comme s’il avait de la gelée dans les mains.

L’officier Lacey et son ami n’avaient jamais vus une chose pareille avant.

Dotty Hearn une autre habitante de Oakville s’aperçoit le matin dans son jardin que quelque chose n’est pas normal, son jardin est recouvert d’une chose bizarre blanche qui ressemble a de la grêle.

Quand Dotty touche elle s’aperçoit que ce n’est pas de la grêle, mais une sorte de texture gélatineuse.

En milieux d’après midi l’officier Lacey tombe mystérieusement malade, sa respiration se coupe.

L’officier Lacey fait tout de suite le rapprochement avec cette mystérieuse pluie.

Dotty Hearn tombe elle aussi malade, elle est prise de vertige et à des nausées.

Dotty Hearn passe les trois prochains jours à l’hôpital où on lui diagnostique une grave infection de l’oreille interne.

La fille de Dotty Hearn qui a appelé les secours fait un rapprochement avec cette mystérieuse substance retrouvée dans le jardin et en prélève un échantillon pour l’hôpital.

Un premier technicien de laboratoire trouve un premier indice saisissant, la substance contient des ovocytes humains et on ne sait pas ce que c’est ni comment cela a bien pu tomber du ciel.

La matière est alors envoyée au département de santé de Washington pour de plus amples analyses.

Mike Mac Dowel, microbiologiste déclare que c’était très uniforme et qu’il n’y avait aucune structure visible, il découvre que l’échantillon contient deux sortes de bactéries en très grand nombre dont une c’est installé dans le système digestif humain.

La première hypothèse mise en avant est la possibilité que cela soit dû à un avion qui serait tombé d’un avion, mais cette solution est vite écartée par la direction générale de l’aviation qui indique que les déchets humains sont de couleurs bleuté alors que la substance retrouvée était limpide comme du Cristal.

En trois semaines cette pluie gluante s’abat six fois sur Oakville, des dizaines de personnes tombent malade, plusieurs chiens et chats meurent après avoir été en contact avec la matière toxique.

Près d’un an après avoir été malade, Dotty Hearn emmène un échantillon de cette substance qu’elle avait conservé dans son congélateur à un laboratoire de recherche privé.

Tim Davis, microbiologiste, a vu dans cet échantillon ce qu’il croit être une cellule que l’on trouve chez les , la matière est vivante.

Mais comment des cellules vivantes peuvent-elles se déplacer dans les nuages ?

Les soupçons se tournent alors vers l’armée.

Quelqu’un a avancé que depuis que l’US Navy avait fait des essais de bombes sous-marines ils avaient peut-être fait exploser un banc de méduse jusque dans le ciel.

Les méduses auraient ensuite fait près de quatre-vingts kilomètres pendant près de trois semaines pour retomber en six fois pendant le mois d’aout 1994.

La fille de Dotty Hearn trouve à juste titre, cette idée grotesque.

L’US Navy confirme que des tests ont eu lieu dans le pacifique en aout 1994, cependant elle affirme ne pas connaître la substance et nie toute responsabilité sur les événements de Oakville.

Mais la population n’y croit pas.

La fille de Dotty Hearn prétend qu’il y avait beaucoup d’avions militaires qui survolaient la ville avant cette étrange pluie.

Dotty Hearn déclare avoir vu presque tous les jours des bombardiers et des avions dans le ciel survolé la ville.

Pour la population de Oakville, l’armé n’est pas étrangère à cette pluie toxique et certain pensent même avoir servi de cobaye.

Une chose est certaine, aucune explication plausible n’a été avancée sur la mystérieuse pluie d’Oakville qui reste encore à ce jour un fait inexpliqué.

#vidéo :

_____________________________________________________
Source: Tonino / Gloriatv / Evergreen / CBS News / blueman.Name / Meta TV

Laissez un commentaire