Transhumanisme: L’éthique de l’intelligence – Laurent Alexandre

  08 Juillet 2017
  1805 vues
  3 commentaires
Transhumanisme: L’éthique de l’intelligence – Laurent Alexandre

Lire le compte-rendu de la conférence : http://bit.ly/2uIZCd9

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire

  shanvra
  19 Juil 2017 21h16

Je ne partage pas la vision de Laurent Alexandre. L’intelligence artificielle va probablement perturber le marché de l’emploi… comme, par exemple, la concurrence asiatique, et plus généralement la mondialisation (via les transports), a perturbé le marché de l’emploi en occident.

D’un autre côté :

L’intelligence artificielle est la clé de la conquête spatiale. Nous ne pourrons pas nous passer de robots autonomes si nous voulons exploiter les ressources du système solaire.

L’intelligence artificielle est indispensable pour « comprendre » les systèmes complexes (que l’on ne peut pas réduire à des systèmes d’équations).

Et puis, il ne faut pas oublier une chose : l’intelligence artificielle est également soumise à la sélection naturelle. Si elle s’avère nuisible à la civilisation, alors il y a de fortes chances qu’elle disparaisse (ou bien qu’elle se voit cantonner à des secteurs bien circonscrits). Imaginez le scénario cataclysmique suivant : des IA provoquent un chômage de masse (70% de chômeurs), nos systèmes sociaux explosent… un vrai cataclysme social. Il est évident que des partis « anti IA » (probablement d’extrême gauche) verront le jour et feront un carton aux élections… et ce sera la fin des IA (interdiction totale, destruction par les foules qui n’auront rien à perdre…).

Elon Musk s’y met également… mais il n’argumente pas ses propos. Il crie au loup, mais il ne fournit aucun argument. On le croit, ou pas. On est dans la croyance, dans le dogme. Ce n’est pas sérieux.

  ANONYME
  20 Juil 2017 19h38

celui-là est bien un démon sous mind kontrol hybridé reptilien, le transhumanisme même pas en rêve à part pour les imbéciles qui continuent à se faire vacciner (puce injectée en plus) et qui iront et il y en a déjà, se faire injecter la puce dans la main

  shanvra
  20 Juil 2017 23h13

Deux choses :

Sans les vaccins, on reviendrait à la situation du moyen âge… Le taux de mortalité infantile (et de mortalité tout court) grimperait en flèche. Il n’y a que les imbéciles ignorants pour dire que les vaccins sont inutiles.

La fusion « électronique – biologique » verra le jour. C’est évident, car cela rendra possibles des avancées médicales aujourd’hui hors de portée. Après, ceux qui ne voudront pas en profiter seront bien entendu libres de refuser… s’ils préfèrent mourir ou rester infirmes, ça les regarde après tout. On ne va pas les forcer.